Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Les Pics de Racò Petit et Racò Gros en traversée Nord/Sud

25/06/2016 : piste – bassin d’Aumet – GR10 – Col Mitja (2367m) – Pic Redoun (2677m) – Pilò de la Xemeneia (2593m) – Pic Monellet (2727m) – Pic de Racò Petit (2785m) – Pic de Racò Gros (2779m) – Pas del Porc (2591m) – coll de la Fossa (2711m) – Plat de Nou Founts – cascade de la Bailette – vallon de la Baillette – vallée de l’Orri – Refuge de l’orri – bassin d’Aumet – piste

 

Il y a des sommets qui n’ont pas la renommée qu’ils méritent. C’est le cas pour les pics de Racò Petit et Racò Gros dans le haut Conflent. Pourtant ils ont fière allure depuis la haute vallée de la Carança, eux qui dominent des vallons suspendus d’où ils tirent leur nom. En effet, deux petites conques (Racò) viennent s’appuyer sur leur flanc Est. Ces sommets terminent une ligne de crête perpendiculaire à la crête frontière, faisant la jonction avec le Pic de la Fosse du Géant. Cette crête du Pic Redoun au Racò Gros sépare en deux la haute vallée de la Carança à l’Est et la vallée de l’Orri puis de la Baillette à l’Ouest. Les deux pics de Racò sont de redoutables bastions de roche que l’on ne peut aborder que par un enchainement depuis le Pic Monellet. Pour réussir cela, je laisse le véhicule sur la piste depuis le village de Prats Balaguer, sous le bassin d’Aumet exactement.

Après un orage nocturne qui a purgé le ciel, le temps semble idéal ce matin. Pourtant une dégradation est aussi annoncée pour le milieu d’après-midi. Moi qui n’aime pas la compétition, je vais devoir faire face à un adversaire bien plus fort que moi. Je n’ai que deux atouts à lui opposer, un départ matinal et une marche ininterrompue.

 

Pic Monellet vu depuis le bassin d'Aumet

IMG_1086.jpg

 

Au loin dans le Capcir les pics Pérics se réveillent

IMG_1088.jpg

 

Je me mets en marche à 5h50. Je rejoins directement le bassin et au niveau de la cabane d’Aixeques, je m’engage sur le GR10. Ici aucune difficulté, le bon sentier du GR nous conduit sans faillir au col Mitja. Le sentier monte tellement fort, si bien que 580 mètres de dénivelé sont absorbés dans la première heure.

 

Col Mitja et pic Redoun depuis la Jaca dels collets

IMG_1089.jpg

 

Je ne fais que passer au col Mitja à 7h06 après 1h15 de mise en jambes. Je mets le cap au Sud/Ouest, c’est-à-dire sur ma droite pour continuer à prendre de la hauteur jusqu’au sommet du Pic Redoun. La pente ne faiblit jamais ; ce sommet débonnaire ne se donne pourtant pas, il se prend à la force des jarrets. 7h35 cime du Redoun gravi, premier sommet du jour en 1h42. Le temps est clair, j’ai la vue parfaitement dégagée sur la suite du parcours. Le temps de prendre quelques photos et 10 minutes après je me lance dans la découverte de cette barrière de granit que je convoite depuis longtemps.

 

Le pic Redoun vu depuis le col Mitja

IMG_1095.jpg

 

Sommet du Pic Redoun

IMG_1101.jpg

 

Pic de Gallinas et col Mitja

IMG_1098.jpg

 

La crête dans son intégralité

IMG_1096-001.jpg

Gros plan

IMG_1097-001.jpg

 

C’est ici que commence la ligne de crête. D’abord de façon débonnaire, elle perd même du dénivelé avant de s’élever à nouveau vers le sommet suivant. Le Pilò de la Xemeneia est gravi à 8h30, en 2h30. La vue sur la vallée de l’Orri à droite et celle de la Carança à gauche est déjà intéressante. Pour les randonneurs dont le niveau technique ne permet pas de poursuivre plus en avant, il est conseillé de s’arrêter là. Il y a un échappatoire sur la droite, qui conduit rapidement au refuge de l’Orri.

 

Sommet du Pilò de la Xemeneia, au loin le pic Redoun

IMG_1111.jpg

 

Sur la droite la vallée de la Carança

IMG_1104.jpg

 

Gros plan sur le pic de l'Enfer

IMG_1108.jpg

 

IMG_1115-001.jpg

 

A présent cap sur le pic Monellet dont l’austère face Nord rebuterait facilement les moins téméraires. La crête prend progressivement du dénivelé tout en devenant plus effilée. Cela devient un peu plus technique.

IMG_1136.jpg

 

Panorama sur les sommets de la vallée de l'Orri

IMG_1131-001.jpg

 

On contourne aisément les difficultés par le versant Est côté Carança. Puis la crête vient buter sur le passage clé de ce sommet. Quelques pas d’escalade en II+ jusqu’à une dalle de 4 mètres de haut.

IMG_1120.jpg

 

A présent qu’est-ce qu’on fait ? La réponse est trouvée en 5 secondes, on ne fait pas et il faut trouver un autre passage. L’évitement se fera toujours versant Est, sur des banquettes herbeuses, on contourne aisément cette dalle et le dièdre suivant. Juste sous le sommet je découvre qu’un passage a été aménagé avec une main courante solidement fixée au rocher.

IMG_1123.jpg

 

Le câble sécurise ce passage pratiquement jusqu’au sommet. Me voici à 9h35 sur les 2727 mètres du pic Monellet. Cela m’a demandé 3h15. A mon grand étonnement la suite de la crête est un champ de blocs de petite taille qui rend l’ensemble homogène et stable.

IMG_1124.jpg

 

Dans les anfractuosités de la roche, un beau parterre de primevère à large feuille

IMG_1122.jpg

 

La partie de crête parcourue

IMG_1127.jpg

 

La partie de crête à parcourir

IMG_1128.jpg

 

Le défi suivant sera le franchissement des 2 pics Racò. Ils semblent tous deux inaccessibles vus sous cet angle. Ceux sont deux sommets jumeaux, d’apparence semblable tant dans leurs aspects que dans les 2 combes dont ils tirent leur nom. Une fois les contreforts du pic Monellet avalés, la crête est un peu plus effilée mais passe sans grand danger. Elle débouche à un point bas, côte 2670m où il ne reste plus qu’à monter pleine pente jusqu’au sommet du pic de Racò Petit. C’est chose faite à 10h16 pour 3h45 de marche aérienne. Les 2785 mètres de ce pic marquent le point culminant du jour. Il est temps pour moi de prendre des forces et un peu de repos.

IMG_1142.jpg

 

10h45 je repars car la météo semble déjà se dégrader, de gros nuages approchent par le Sud. Il ne faudra pas trainer sur la suite du parcours. Le chainon de crête qui relie les deux pics Racò est un peu délicat car il ne suit pas un axe rigoureusement droit Nord/Sud. Par temps clair cela ne pose pas de problème d’orientation, mais par temps de brouillard ce serait à proscrire. Il y a de temps à autre des cairns que je vais renforcer et parfois rajouter pour rendre encore plus évident le cheminement. Le pic de Racò Gros dresse fièrement sa face sombre et austère.

IMG_1154.jpg

 

C’est presque inquiétant vu d’en bas mais quand je me lance sur son échine, le monstre n’est pas si redoutable. Seulement 100 mètres à gravir pour me jucher de son dos sur sa tête par une bonne rampe. J’ai le plaisir de fouler cette nouvelle cime, la cinquième du jour à 11h36 après 4h35 de plaisir. Il m’aura fallu 3 heures pour parcourir les 5km de crête. Hormis quelques isards aperçus loin en fond de vallée, je n’ai toujours pas vu âme qui vive, quand soudain 3 Espagnols bedonnants d’un certain âge arrivent par le Sud. Serait-ce si facile que ça ! La suite va me prouver que oui. Ils arrivent depuis l’ermitage de Nuria, c’est dire s’ils sont vaillants.

 

Toute la crête parcourue vue vers le Nord

IMG_1157.jpg

 

Une sente existe pour se faufiler dans la pente rocheuse. Je débouche avec stupeur au pas del porc à 12h02 (4h55), c’était rapide, presque trop. Une grosse couverture nuageuse accroche les sommets frontaliers mais je reste encore dans un secteur au soleil. Je choisis de ne pas trop perdre de dénivelé en descendant dans la fosse du Géant, pour suivre une courbe de niveau et franchir le col de la Fossa.

 

Du Pas del Porc vue sur le pic de Nou Founts

IMG_1168.jpg

 

Même s’il n’y a pas de difficulté, le terrain est croulant et les bâtons sont bien utiles pour franchir les 2711m de l’ultime col du jour à 12h40. Un long névé subsiste encore sur le versant Ouest. Tout devient plus évident à présent, et le terrain est moins accidenté. Je vais pouvoir reprendre du temps à la perturbation.

 

La Fosse du Géant depuis le coll de la Fossa

IMG_1170.jpg

 

Le pla de Nou Founts depuis le coll de la Fossa, la cime du pic de Nou Founts est déjà sous les nuages

IMG_1171.jpg

 

La vallée de la Baillette à descendre

IMG_1180.jpg

 

Vue vers l'Est, là d'où je viens

IMG_1176-001.jpg

 

Au fond du plat de Nou Fonts, sous le coll d’en Bernat, se trouve la source du torrent de la Baillette.

IMG_1187.jpg

 

Un bon cairn indique le passage pour s’engager dans ce petit canyon. Le sentier est parfaitement marqué pour éviter la cascade issue du torrent.

 

La Cascade de la Baillette dans mon dos

IMG_1188.jpg

 

Dans le fond du vallon, de nombreux isards batifolent. C’est le moment pour moi de faire une pause contemplative.

IMG_1193-001.jpg

 

Puis il suffit de suivre le cours d’eau qui évite soigneusement dans la partie haute du vallon, l’immense glacier rocheux émanant des versants Ouest des pics Racò. Le sentier est clairement indiqué par de nombreux cairns. On rejoint le sentier de Nuria dans la vallée de l’Orri, à la confluence des torrents de la Baillette et de la Riberola. Je change donc de vallée à 14h25, et cela fait déjà 7h01 que je marche.

 

Juste avant la confluence des torrents

IMG_1196.jpg

 

Il ne me reste plus qu’à descendre la vallée, enjamber le torrent par une solide passerelle et rejoindre le bassin d’Aumet pour fermer la boucle. Et enfin il me reste une ultime descente sous la retenue d’eau pour regagner mon point de départ.

 

Refuge de l'Orri

IMG_1197.jpg

 

Je termine alors ce périple à 15h33 après 8h03 de marche effective. J’ai échappé à la pluie, la journée est une réussite totale. La crête n’est pas si difficile qu’elle en a l’air. La cime du pic Monellet peut même être évitée. Il faut simplement prévoir suffisamment d’eau avant d’en retrouver sous le pic de la Fosse du Géant. De nombreux échappatoires sont possibles à tout moment, soit versant Carança (cote 2670m dans le Racò Petit) mais cela impliquerait la remontée du col Mitja, soit versant Orri (Pilò de la Xemeneia ou Pas del Porc) ramenant directement au point de départ. J’ai découvert qu’il est également possible donc de gravir depuis le Pas del Porc les pics de Racò en aller/retour. Voilà qui devrait inspirer des variantes pour parcourir ces sauvages vallées glaciaires et isolées.

 

Trace GPS : http://www.openrunner.com/index.php?id=6266209

Fichier GPX à télécharger 


Tracé du jour sur carte IGN 1/25000ème

Carte_Raco.jpg

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 8h03 pour 22,2 km à 3,3 km/h

Dénivelé positif total : 1880 m – Autant en négatif

Point culminant : 2785 m



29/06/2016
17 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres