Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pic de Campcardos et crête des Engorgs

25/10/2015 : refuge de Malniu – GR11 – Molleres de Puigpedros – Puigpedros de Campcardos (2905m) – Portella Blanca de Meranges (2634m) – Pics des Engorgs (2819m et 2764m) – Pic de Camp Colomer (2869m) – Portella d’Engorgs (2691m) – Bony del Manyer (2809m) – Pleta d’Engorgs – parking route forestière

 

J’ai rendez-vous aujourd’hui avec un sommet emblématique des P.O. mais pas particulièrement le plus connu. Pourtant c’est le troisième plus haut sommet du département faisant ainsi partie des 3 uniques 2900m des P.O. Le Puig de Campcardos, ou Pic Pedros pour les Espagnols, culmine sur la ligne frontière à 2905m. Cela faisait longtemps que je souhaitais connaître ce sommet si haut, mais si plat sur sa partie sommitale. Marc a imaginé un circuit aussi original qu’aérien se déroulant totalement sur le versant Sud de cette montagne à l’allure de steppe. Yannick se joint à nous pour reconstituer l’équipe de choc qui a traversé en juillet la périphérie du parc national des Encantats.

Après une soirée digne de ce nom et un changement d’horaire version hivernal, nous quittons le village de Saillagouse à 8h05 pour se rendre en basse Cerdagne. Nous laisserons une première voiture sur la route qui monte au refuge de Malniu, et nous montons au refuge avec la seconde. Le point de départ du jour sera le parking du refuge.

CIMG5348.JPG

 

Nous nous mettons en marche à 9h03 par un temps sec et doux, tout le contraire des prévisions météo françaises. Nous suivons depuis le refuge, le sentier du GR11 durant un court instant, jusqu’à trouver le panneau indiquant la direction du sommet. Nous partons donc à droite directement dans la pente. En une rampe on se hisse sur un premier petit plateau. Puis nous mettons le cap sur le Nord par une pente bien relevée pour accéder à un second plateau. Ici il n’y a pas à se poser beaucoup de questions tant le terrain dégagée ne cache aucun piège d’orientation.

 

Le sommet est droit devant

IMG_0463.JPG

 

Là nous sommes sur l’immense plateau sommital. Un peu à l’Ouest, la cime se dresse par un enchevêtrement de dalles, c’est donc vers cet objectif que l’on va tendre. La cime parait toute proche mais la perspective est trompeuse, il y a encore du chemin. La partie finale dans cet enchevêtrement de dalles se gravit vite, si bien que nous atteignons le sommet à 10h32 pour seulement 1h28 d’ascension.

 

Au sommet vu vers le Sud/Ouest

IMG_0474.JPG

 

Et là quelle vue ! Mais quelle vue !!! Imaginez un sommet tout plat avec quelques vallées profondes à ses pieds, cela donne un panorama sur 360° assez exceptionnel. Commençons par le plus proche, au Sud la muraille de la Sierra de Cadi si belle avec ses couloirs abrupts. La Pedraforca dépasse légèrement sa cime par delà la Sierra. Ensuite toute la chaine allant du Puigmal jusqu’au Nou Founts, les pics Gallinas et Redoun pour finir sur le Canigou. A l’Est l’inévitable massif du Madres, plus près de nous la Cerdagne et les hauts sommets du Carlit, les Colls Roig, le grand Péric, pic de la Cometa d’Espagne. L'Ariège dresse ses cimes, pic de Ruhle, Puig Pedros et Pic de Coma d’Or, pic d’Auriol et Estagnas, le massif de Tabe avec les pics jumeaux de St Barthélémy et Soularac. Et tout proche de nous l'Andorre avec le pic Négre d’Envalira, le pic des Pessons, le pic dels Llops, l'Alt de la Tossa Plana de Lles et le Pic de la Muga. Plus vers l’Ouest le massif d’Estats/Sullo/Montcalm, les sommets des Encantats, l’Aneto/ Maladeta, les hautes cimes du Luchonnais et jusqu’au pic de Néouvielle. Quand je disais que le panorama est exceptionnel ! C’est même un sacré beau cadeau qui est offert pour si peu d’efforts en venant de Malniu.

 

IMG_0465-001.JPG

 

IMG_0469-001.JPG

IMG_0475-001.JPG

 

Sur un sommet si facile nous ne sommes évidement pas les seuls et déjà de nouveaux groupes de marcheurs espagnols approchent. On prend congé du plus haut point du jour pour aller rendre visite aux autres sommets voisins. Nous allons parcourir toute la crête qui compose le cirque des Engorgs. Et c’est parti pour un festival de sommets et quelques vagues pour se hisser dessus.

Nous descendons en hors sentier jusqu’à la Portella Blanca de Meranges par une pente bien raide. Au niveau de ce col frontalier on peut voir sur la droite la magnifique aiguille de la Peiraforca qui se lève fièrement dans la coma de Campcardos. Nous ne faisons que passer et l’on remonte aussitôt le premier sommet des Engorgs. Le tas de roches qui le composent nous impose de poser parfois les mains, mais cela reste assez facile. Nous le franchissons à 11h49 pour 2h22 de marche.

 

Au sommet il y a peu de place.

IMG_0485.JPG

 

On enchaine immédiatement par le second sommet des Engorgs où nous allons prendre le repas. Il faut dire qu’il est 12h09 et que l’on a déjà gravi plus de 1000 mètres de dénivelé, de quoi ouvrir l’appétit. Le temps est superbe, pas un souffle d’air, un soleil juste assez chaud pour ne pas être gênant et la vue toujours aussi dégagée. Avec Marc, nous allons même faire un concours de couvre-chef arbitré par Yannick qui sait de quoi il parle ! Nous avons un point de vue plus précis sur le fond de la vallée de Campcardos et les petits étangs qui se nichent dans quelques cavités.

 

1ier sommet des Engorgs et Campcardos au fond

IMG_0486.JPG

 

A 13h03 on se remet en marche par une courte descente suivie d’une nouvelle remontée. Avec Yannick, nous resterons sur le fil de la crête car il n’y a aucune difficulté notoire. Quand à notre guide, il va éviter la crête par de courts passages en versant Est, celui des étangs d’Engorgs. La crête ondule légèrement jusqu’à s’effondrer au point bas de la portella d’Engorgs. C’est un des cols les plus hauts que le GR11 emprunte. Là encore, le contraste de terrain est saisissant avec la montée abrupte qui arrive des étangs, et le plateau herbeux sur lequel il débouche, et où nous évoluons.

 

Le plateau est quand même à plus de 2700 mètres

CIMG5367.JPG

 

Cirque des Engorgs, tout à gauche le Campcardos, tout à droite le Bony del Manyer

IMG_0488.JPG

 

On poursuit notre boucle vers un sommet sans nom, et quelle offense car il culmine quand même à 2806 mètres et la pente qui y conduit est bien soutenue. Seulement 100 mètres de dénivelé à prendre sur un terrain à vaches, mais pourtant tout le monde va monter sans dire un mot. Content d’être au sommet ! On regarde voler autour de nous quelques vautours et 2 gypaètes qui peinent à prendre de la hauteur. Cela nous gratifie d’un sympathique spectacle et de quelques pauses contemplatives.

 

Un des gypaètes

gypaete.jpg

 

Proche du sommet Bony del Manyer

CIMG5382.JPG

 

Après une dernière ondulation de la crête, on parvient sur le dernier sommet du jour, le Bony del Manyer qui culmine encore à 2809 mètres. Il est 14h18 et nous n’avons mis que 3h30 pour arriver là.

 

Au sommet du Bony del Manyer, Campcardos au fond

IMG_0497.JPG

 

La vue sur le cirque des Engorgs est complète depuis ce sommet. On est en face du sommet du Campcardos qui parait encore plus imposant vu d’ici. Fini les montées à présent, il ne reste plus qu’à basculer vers la vallée. Pour cela Marc met le cap plein Est dans une pente de petits éboulis rouges ; c’est idéal pour glisser et économiser les genoux. Puis l’on va chercher un sentier balisé n°101 dans les sentiers de Cerdagne. Le sentier entre peu à peu en forêt en restant sur la rive droite orographique dans sa partie supérieure, puis traverse le torrent des Engorgs pour effectuer la suite de l’itinéraire sur la rive gauche. Le torrent a creusé par endroit des gorges. On se laisse guider par le sentier qui devient de plus en plus plat, jusqu’à rejoindre une piste qui nous ramène à notre premier véhicule. Il est 16 heures exactement quand nous terminons ce beau parcours de crêtes. Il ne reste plus qu'à remonter chercher l'autre véhicule.

C’est un parcours qui ne présente aucune difficulté, ni technique, ni d’orientation par beau temps. Il a tout pour séduire les non initiés et ainsi passer une belle journée à une altitude moyenne de plus de 2500 mètres, rien que ça.

 

Tracè du jour sur carte espagnole

Carte_IGN_Campcardos.JPG

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 5h14 pour 15,6 km à 3,5 km/h

Dénivelé positif total : 1250m – Dénivelé négatif total : 1664m

Point culminant : 2905m



30/10/2015
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres