Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pic de Tarbésou et Pic de Brasseil depuis la station de Mijanès

21/06/2021 : Station de Mijanès (1514m) – GR7 – Crête de Mounégou – Pic de Tarbèsou (2364m) – Sarrat des Escales – Font de Casalins – Sarrat de Casalins – Sarrat de Coste Brasseil – Pic de Brasseil (2222m) – Sarrat de Coste Brasseil – col de l’Egue (2121m) – GR7 – Etang Bleu – Pic de Monpudou (2191m) – téléski de Canrusc – station de Mijanès

 

Je propose ici une escapade dans le Donezan, un petit canton Ariégeois qui ne déçoit jamais, quelle que soit la saison. La randonnée est librement inspirée de l’ouvrage de Michel Sébastien « Sommets Pyrénéens ». Voici comment enchainer deux sommets proches, mais ayant chacun les pieds dans des cantons différents. Départ de la petite station de ski de Mijanès à 6h51. Trouver le départ du sentier au milieu des bovins n’a pas été chose aisée ; au pire, je conseille de suivre la route jusqu’à la côte 1588. Ensuite, le sentier est ombragé et prend gentiment de la hauteur. Malgré le fait que l’on évolue sur un versant plein Est, le sentier passe souvent à l’ombre, fraicheur appréciable. Puis, brutalement, la prise d’altitude se fait en quelques lacets, permettant d’apprécier les prés fleuris. Un lièvre gambade même en faignant de me voir, tandis qu’un chevreuil aboie bruyamment tout proche. Après cette parenthèse animale, je poursuis vers mon objectif. Cela conduit sur un plateau d’altitude venant du col de Pailhères.

 

Premier plan pic de la Llise d'Embarre, au fond pic de Tarbésou

IMG_9883.JPG

 

Trolle d'Europe
IMG_9884.JPG

 

Nigritelles noire
IMG_9886.JPG

 
IMG_9887.JPG

 

Salut l'ami lièvre !
IMG_9888.JPG

 
IMG_9891.JPG
 

Le sentier se confond alors avec une piste. Prendre la direction Sud et lorsque le sentier se divise, je choisis l’itinéraire de droite, plus direct pour le sommet. Le point culminant du jour est atteint à 8h34, en 1h42. Le vent est frais mais la vue incroyablement étendue. Du Canigou à l’est au Mont Valier à l’ouest, voilà un panel des cimes visibles, sans parler de la plaine Audoise. La Dent d’Orlu toute proche appelle le regard, et attire le randonneur à elle. A 9h05, c’est décidé, ce sera le prochain sommet du jour.

 

Pic de Tarbésou en vue

IMG_9894.JPG

 

Mont Valier
IMG_9895.JPG

 

Suivre la crête jusqu'à la cime
IMG_9896.JPG

 

Massif de Tabe
IMG_9897.JPG

 

Proche du sommet
IMG_9898.JPG

 

Vue vers le Sud/Ouest

IMG_9901.JPG

 
IMG_9902.JPG

 

Les proches sommets du Donezan
IMG_9903.JPG

 

Gros plan sur le cirque des Peyrisses
IMG_9905.JPG

 

Gros plan vers les montagnes d'Ax
IMG_9907.JPG

 

Pech de Bugarach dans le lointain Est
IMG_9908.JPG

 
IMG_9916.JPG

 

Quelques connaissances catalanes

IMG_9904.JPG

 

Descendre du sommet pour accéder au Sarrat de Escales. C’est une crête mollassonne qui s’étire jusqu’au Roc de Bragues. C’est l’endroit idéal pour observer sous différents angles les trois étangs en versant Est.

 

Les étangs de Rabassoles, Noir et Bleu

IMG_9920.JPG

 
IMG_9923_stitch.jpg

 

Etangs de Bauzeille

IMG_9922.JPG

 

Pic de Tarbésou et ses étangs
IMG_9927.JPG
 

A la côte 2090, je bascule en versant Ouest afin d’aller chercher de l’eau à la source et raccourcir un peu le sentier. Malgré la forte pente herbeuse, et les éboulis, ce passage reste recommandable. La remontée sur le Sarrat de Casalins passe par endroit par des sentes d’animaux. La crête est alors soulignée par une clôture en mauvais état.

 

Roc de Bragues et le collet descendu

IMG_9928.JPG

 

Depuis ma croupe verdoyante, j’admire la Dent. Aiguisée tel un glaive, la Dent se dresse fièrement comme pour fendre le bleu azur. La gravir semble être un improbable défi. Il faut avancer pour en avoir le cœur net. Mais avant cela, il faut traverser le Sarrat de Coste Brasseil, obstacle de verdure. C’est une crête encombrée de végétation, et entrecoupée de brèches. Je n’avance pas bien vite à cet instant. Une vague sente se dessine par intermittence. Parfois un marquage de peinture rouge datant de l’âge des cavernes. Les passages sont aléatoires, mais cela passe partout. Le vide versant Sud est abyssal, avec par endroit 900 mètres de hauteur. La marche devient enfin facile à partir de la côte 1958 menant à un col qui rattrape la voie normale du pic de Brasseil.

 

Face Est de la Dent d'Orlu

IMG_9931.JPG

 

Sarrat de Coste Brasseil
IMG_9932.JPG

 

Au pied de l'ultime rampe
IMG_9933.JPG

 

Il reste 270 mètres de dénivelé, mais ils en paraissent à cet instant le double. Ce final est vraiment raide, très raide. Je ne m’attendais pas à cela, et le sentier de la Dent se défend bien. Je suis écrasé par la fatigue, et certainement par une déshydratation. Je me hisse à 11h47 sur les 2222 mètres du pic de Brasseil dit Dent d’Orlu. 4h20 pour en arriver là ! Je profite rapidement de la vue, mais comme je suis à cet instant au point le plus éloigné de la journée, je ne m’autorise pas à trainer. Je m’attendais à plus de vide depuis le sommet, mais ce n’est pas le cas.

 

Pic de Tarbésou et le Sarrat des Escales d'où je viens

IMG_9934.JPG

 

Secteur Orlu Sud
IMG_9935.JPG

 

Secteur Orlu Est
IMG_9937.JPG

 

Une grande partie du chemins parcouru
IMG_9938.JPG

 

Vue vers le Nord
IMG_9940.JPG

 

Vue vers le Sud/Est
IMG_9941.JPG

 

Gros plan sur le Puig de la Cometa d'Espagne
IMG_9942.JPG

 

Retour rapide au collet, puis à la côte 1958 pour y prendre le repas à 12h25 [4h48]. Alors que je passe sur ce sentier pour la seconde fois, je découvre des lys des Pyrénées au bord du chemin. Oui, il est vraiment temps que je m’alimente. La chaleur est impressionnante, c’est une fournaise. Mon royaume pour un peu d’ombre et une bière fraîche !

 

Le col sans ombre

IMG_9943.JPG

 

Lys des Pyrénées
IMG_9944.JPG

 

Pic de Tarbésou à l'heure du repas
IMG_9945.JPG

 

13h00 c’est parti pour le retour par les deux Sarrats. Je trouve que cela passe bien mieux dans ce sens, à moins que ce soit le fait que je l’appréhende avec plus de quiétude. Le Sarrat de Casalins est roulant et la crête vient se souder à celle du Tarbésou/Balbonne au niveau du col de l’Egue. 14h07 et 5h57 de marche. On retrouve alors le bon GR du tour du Donezan. Il n’y a plus qu’à se laisser guider facilement en l’absence de neige. A cet instant, ça va dérouler vraiment.

 

La crête où il faut jardiner

IMG_9946.JPG

 

Porteille d'Orlu et pic de Baxouillade à gauche
IMG_9947.JPG

 

Fond de la vallée d'Orlu et prairies de Gaudu
IMG_9948.JPG

 

IMG_9950.JPG

 

La suite est une visite à l’étang sans nom, puis à la source du ruisseau de l’Estagnet, l’étang Bleu, et enfin à l’étang Noir. Le sentier reprend de la hauteur pour parvenir à un col séparant le pic de Tarbésou du pic de la Coumeille de l’Ours. Inutile de gravir ce sommet couvert de végétation, un sentier non balisé par plein Est et facilite grandement l’ascension du pic de Monpudou. C’est chose faite à 15h39 et 7h15.

 

Vue depuis le col de l'Egue, il va falloir aller sur les hauteurs en face !

IMG_9951.JPG

 

Etang de l'Estagnet vu depuis le col de l'Egue
IMG_9952.JPG

 

Pic de Balbonne versant Nord
IMG_9953.JPG

 

Etang sans nom sous le Roc de Bragues
IMG_9954.JPG

 

Etang Bleu
IMG_9957.JPG

 

Montée vers le pic de la Coumeille de l'Ours
IMG_9958.JPG

 

Autre vue sur les étangs de Rabassoles

IMG_9959.jpg

Pic de Monpudou
IMG_9963.JPG

 

Il ne reste alors que de la descente. Il faut traverser le pla de Monpudou, où un troupeau de vaches gasconnes occupe le lieu. Me prenant certainement pour le berger, elles m’emboitent le pas, ce qui est assez impressionnant, faisant remonter le souvenir douloureux de la cheville en aout 2020. A partir du téléski tout rentre dans l’ordre, moi dans la pente, les bêtes à cornes dans le pré. Le final peut se faire soit sous le téléski, soit par une piste de ski, certainement en meilleur état. La boucle se ferme à 16h35 en retrouvant le parking après 8h10 d’une très belle journée, en ce premier jour de l'été.

 

Direction le pla de Monpudou

IMG_9964.JPG

 

Station de ski de Mijanès
IMG_9967.JPG

 

Trace du jour :


Visorando

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 8h10 pour 24,7 km à 3 km/h

Dénivelé positif total : 1881 m – Autant en négatif

Point culminant : 2364m



24/06/2021
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 317 autres membres