Pic de la Tribune par le vallon de Boutadiol - Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pic de la Tribune par le vallon de Boutadiol

21/07/2018 : refuge forestier du Laurenti – cabane de Counc – cabane de Boutadiol – Puig del Pla de Bernat (2430m) – Pic de la Tribune (2499m) – vallon du Laurenti – étang de Laurenti – refuge forestier du Laurenti

 

Le Donezan, étonnant canton Ariégeois qui envoie ses eaux dans l’Aude puis la Méditerranée, est un paradis de verdure, où la forêt recouvre l’essentiel du territoire. Chaque sommet qui domine les vallons, a son propre caractère qui se différencie de son voisin. Le pic de la Tribune ne déroge pas à cette règle. Semblable à une muraille de château fort quand on l’observe depuis le Roc Blanc, il semble imprenable. Ce sommet délimite la frontière entre la vallée du Galbe dans les Pyrénées-Orientales par le Sud, la vallée du Laurenti par le Nord et le vallon du Boutadiol par l’Est. Il ne manque pas de caractère. Départ depuis le parking du refuge forestier du Laurenti. Seulement 9°C à 7h20, au moment où je me mets en marche. L’air ambiant est saturé d’humidité, par un brouillard dense. Il faut une bonne dose d’optimisme sur la météo à venir pour partir à la rencontre de sommets invisibles. Les orages des jours précédents ont déversé des millions de mètres cubes de pluie, le sol est saturé d’eau. La montagne n’est qu’une éponge géante.

IMG_7006.jpg

 

Il faut suivre le sentier GR de pays qui mène à l’étang du Laurenti. 30 minutes pour se rendre à la cabane de Counc. Au niveau de la clairière suivante sur la gauche, quitter le sentier principal et partir en sous-bois. Une vague sente conduit directement au torrent de Laurenti.

 

Cabane de Counc

IMG_7009.jpg

 

Cours de botanique pratique : Vératre blanc et Gentiane jaune. A l'état jeune, il peut y avoir  confusion entre le Vératre blanc avec la Gentiane jaune, dont voici les différences : feuilles opposées, couleur jaune et tige creuse pour la Gentiane - feuilles en décalages, couleur blanche pour la Vératre.

IMG_7007.jpg

 

Cabane probablement de vacher, mais fermée à clef

IMG_7011.jpg

 

Grand moment de solitude au moment de traverser le torrent

IMG_7014.jpg

 

Une fois le torrent franchi, suivre une sente nettement marquée, bien que non balisée. Il s’agit d’un sentier qui s’insinue dans l’échelle de Boutadiol ; c’est petit raidillon qui conduit dans une première jasse. La jasse de Boutadiol est une tourbière où chaque pas s’enfonce un peu plus dans la tourbe. Je parviens à la cabane de Boutadiol après 1h10.

 

Tourbière de Boutadiol

IMG_7015.jpg

 

Cabane en ruine de Boutadiol

IMG_7016.jpg

 

Marcher dans cette clairière spongieuse m’est insupportable. J’observe vers le Sud/Est les pentes d’herbe du Pic de Ginebre dont je ne vois pas la cime, et cela me paraît accessible. C’est parti pour une directissime. Je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée, car il y a de très nombreux sentiers d’animaux. Je vais d’ailleurs surprendre une biche et son faon. Mieux encore, je tombe par hasard sur un pied de cèpe coupé de frais. Mais qui donc peut se promener dans ces pentes improbables ? La forte pente débouche sur une crête mal définie au caractère débonnaire. Cap à l’Ouest sur ce terrain facile et radicalement différent du précédent. Je pensais être seul sur ces hauteurs, quand le hennissement d’un cheval va me faire sursauter. Décidément, cette montagne est plus habitée qu’elle y paraît.

 

Direction le pic du Plat d’en Bernat droit devant

IMG_7017.jpg

 

Je parviens au pic du Pla d’en Bernat 9h38, en 2h09. Il s’agit plus d’un point haut sur une crête, qu’un pic à proprement parler. Je n’ai pas de visibilité sur le décor qui m’entoure, alors je ne traine pas sur cette cime.

 

Pic du Pla d’en Bernat

IMG_7018.jpg

 

La crête à suivre et le haut de la vallée du Galbe

IMG_7020.jpg

 

Je vais suivre la crête plein Ouest. Cette crête est assez fine, avec de nombreux dièdres, mais la végétation qui pousse jusqu’au sommet des blocs ne permet pas vraiment de rester sur le fil. De plus, les lichens sur les roches ont transformé celles-ci en savonnettes ; je n’ai aucune accroche avec les semelles, c’est aussi glissant que de la glace vive. Il faut alors rester dans la pente de gispet, versant Sud côté vallée du Galbe, mais celle-ci gorgée d’eau est à peine moins glissante. Nouveau moment de solitude. ! Au niveau d’une brèche que je crois être la porteille de Boutadiol, je suis face à une crête encore plus découpée. La Serra dels Castellets m’a semblé trop risquée dans de telles conditions, sans matériel technique, et seul. Je descends alors dans une pente vertigineuse, versant Boutadiol.

 

Couloir couvert de rhododendrons

IMG_7022.jpg

 

Vallon de Boutadiol dans sa longueur

IMG_7023.jpg

 

Je suis aux confins du vallon de Boutadiol, au niveau des nombreuses sources qui donnent naissance au torrent. S’ensuit une montée en écharpe jusqu’à atteindre la crête facile qui amène au sommet. Mais je me trouve toujours dans le brouillard. Je pose sous mes pieds les 2499 mètres du pic de la Tribune à 11h04, après 3h24. Je n’aurai jamais vu cette cime de la journée à cause de la brume persistante. Néanmoins, avec un peu de patience, j’ai pu obtenir quelques photos du panorama qui m’entoure.

 

La cime est proche

IMG_7025.jpg

 

Point sommital du pic de la Tribune

IMG_7026.jpg

 

IMG_7029.jpg

 

Roc Blanc telle une île dans une mer de coton

IMG_7043.jpg

 

Vers l'Ouest le cirque des Peyrisses où je me trouvais il y a deux semaines

IMG_7040_stitch.jpg

 

Gros plan sur les sommets dominant le cirque des Peyrisses

IMG_7038.jpg

 

De G à D pic de Baxouillade, pic de Canras, Roc Blanc

IMG_7047_stitch1.jpg

 

Les estanys de la porteille d'Orlu au fond de la vallée du Galbe

IMG_7035.jpg

 

Je prends congé du sommet à 11h25. Pour quitter le pic de la Tribune, depuis la cime, prendre le proche couloir d’herbe en direction du vallon de Laurenti. Il n’y a pas d’autre échappatoire dans cette direction. La crête reliant ce sommet au pic de Baxouillade ne m’a pas paru suffisamment praticable sans matériel d’alpiniste. Là encore, ce couloir d’herbe demande de l’attention et l’usage des bâtons. Il descend jusqu’au plancher du vallon du Laurenti, sous le pic de Baxouillade, où l’on trouve encore de conséquents névés. Il suffit de suivre le ruisseau jusqu’à atteindre un étranglement, où il faut quitter l’axe du cours d’eau pour aller chercher le sentier du Roc Blanc. Il ne reste plus qu’à suivre le sentier pour retrouver le chemin du retour.

 

Pente très verte pour un sommet minéral

IMG_7036.jpg

 

Etang de Laurenti dans une ambiance très Wagnerienne

IMG_7058.jpg

 

Passage à l’étang de Laurenti à 12h37 en 4h32, et fin de la sortie à 13h12 en 5h08. Je regrette de ne pas avoir eu une meilleure vue depuis les sommets, mais j’ai quand même échappé à la pluie. Qui n’a pas mis les pieds dans le vallon de Boutadiol, ne peut prétendre connaitre le Donezan.

 

Etang de Laurenti en amount

IMG_7059.jpg

 

Etang de Laurenti en aval

IMG_7060.jpg

 

Fichier GPX à télécharger

 

Tracè du jour sur carte IGN 1/25000

Carte_IGN_Tribune.jpg

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 5h08 pour 15,3 km à 3,3 km/h

Dénivelé positif total : 1200 m – Autant en négatif

Point culminant : 2499m



23/07/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 145 autres membres