Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Etape 3 : Refugi d’Amitges – Refugi Pla de la Font

Lundi 22 août 2022

Etape 3 : Refugi d’Amitges (2365m) – Coma de l’Abeller – col 2762m – Montsaliente (2890m) – Racó de Agudes – Coma Negra – Pic de Lo Pinetó (2648m) – Refugi Pla de la Font (2015m)

 

        Cette étape va nous conduire au refuge le plus à l’est du périple. Mais avant cela, j’ai quand même placé un sommet à visiter sur notre route, le Montsaliente. L’une des membres du refuge nous a déconseillé l’itinéraire que j’ai imaginé, car trop peu fréquenté selon ses dires, avec absence de trace de sentier. C’est exactement pour cette raison que nous irons. Lever à 5 heures, nous quittons le refuge à 6h10. Nous hésitons sur la direction à prendre immédiatement après le refuge. Dans l’obscurité de la nuit, le départ n’est pas toujours évident. Puis une fois convaincu de la bonne direction, il faut encore se faufiler au travers d’une végétation dense au milieu de blocs de granit colossaux. L’entrée du vallon de la coma de l’Abeller se prend très bas ; chercher à prendre vite de la hauteur conduit à buter sur des barres rocheuses. Quasiment aucun cairn comme l’avait annoncé l’une des membres du refuge, nous ne sommes pas dans l’erreur. La montée se trouve facilitée avec l’arrivée de la lumière du jour, et chercher les meilleurs passages devient plus évident. La prise de hauteur est lente à cause des blocs titanesques qui jonchent le sol, mais c’est sans réelle difficulté technique. L’avantage avec une telle masse, c’est la stabilité lorsque l’on pose les pieds.

 

Premiers regards vers le Sud/Ouest vers le Pic del Portarró

IMG_0126.JPG

 
IMG_0127.JPG

 

Dans la partie haute de la Coma de l'Abeller
IMG_0128.JPG

 

Dans le fond le Coll de Sant Maurici
IMG_0129.JPG

 

            Dans l’axe du vallon se trouve une brèche nommée coll de Sant Maurici, mais ce n’est pas notre itinéraire ; cela pourrait être une porte si nous ne trouvons pas l’accès au Montsaliente. Dans notre cas, c’est à droite que cela se passe. Il faut être attentif pour choisir le bon couloir qui doit nous rapprocher au plus près de la cime du jour. Il s’agit du couloir le plus au nord de tous les couloirs de la Raspes de Pui Pla, et certainement le moins difficile. On le découvre au dernier moment, reconnaissable par un cône de déjection fait d’herbe. C’est très raide, et il fait froid à cause du vent ; nous avons affaire à un véritable couloir d’alpinisme hivernal mais en condition estivale. La neige, les piolets et crampons nous manquent grandement. Nous sortons du couloir à 8h58, après 2h27 de marche depuis le refuge.

 

En direction du couloir menant au col 2783m

IMG_0131.JPG

 

On apprécie déjà la forte inclinaison de la pente
IMG_0132.JPG

 

Un passage plus technique à mi-couloir
IMG_0133.JPG

 

La Coma de l'Abeller d'où nous venons
IMG_0135.JPG

 

Tempête de sommets
IMG_0136.JPG

 

Le vent souffle vigoureusement au col
IMG_0137.JPG

 

Nous visons la cime du Montsaliente sur notre gauche. Nous laissons les sacs sur place, et en avant pour les ultimes mètres de l’ascension le dos léger. C’est facile à présent, étonnamment facile sur la partie sommitale. Côté météo, le plus surprenant vient du fait que nous avons un ciel superbe avec une vue dégagée, alors que non loin de là, la brume traverse les crêtes pour envelopper les cimes. C’est notre jour de chance. Le sommet est atteint à 9h19 après 2h41 d’ascension. Ce sommet de 2890 mètres peu connu des Français, offre une vue splendide sur l’ensemble des montagnes d’Amitges, mais pas seulement. Les pics des Encantats sont face à nous au Sud tout comme le pic de Peguère encore plus au Sud. Nous pouvons même voir la Sierra de Cadi en direction du S/E. Hélas il fait très froid à cause du vent, alors nous ne restons pas bien longtemps.

 

Au sommet du Montsaliente, la force du vent et la nature du terrain imposent de ne pas trop s'agiterIMG_0146.JPG

 

Vue vers le Nord sur l'Estany de Xemeneia

IMG_0138.JPG

 

La brume rentre vers l'Ouest et le Tuc Gran de Colomèrs vient de disparaitre
IMG_0139.JPG

 

Vue vers le Sud/Ouest
IMG_0140.JPG

 

Gros plan sur le Pic de Peguera (2983m) très pyramidal
IMG_0141.JPG

 

IMG_0148.JPG

 

Le proche sommet du col où nous avons le sac à dos est le Pui Pla (2831m)
IMG_0149.JPG

 

            Après avoir bien décortiqué la suite immédiate de l’itinéraire qui consiste à partir vers l’Est dans le Racó des Agudes, nous faisons un rapide passage au col après 2h51 pour récupérer les sacs et prendre des forces. A 10 heures, nous mettons le cap à l’Est dans la rude descente herbeuse de recoin des Aiguilles. Si la partie supérieure est facile, sous les 2500 mètres, il faut une bonne habitude de ce type de terrain pour trouver les passages parmi les nombreuses barres rocheuses et les blocs de granit décomposés. Excellentes exercices de proprioception et d’équilibre ! A notre grande surprise, nous trouvons quelques cairns. Cela nous amène aux deux petits étangs des Clots de Cabanes de Baix. L’endroit est plein de charme, au milieu de nulle part et nous ne regrettons pas le détour pour cette belle découverte. Nous faisons un approvisionnement en eau, et c’est reparti.

 

Descente sur le Racó des Agudes

IMG_0150.JPG

 

Les deux petits étangs des Clots de Cabanes de Baix
IMG_0151.JPG

 
IMG_0153.JPG

 

L'eau est fraiche à souhait
IMG_0155.JPG

 

            A partir des petits étangs, un sentier parfaitement balisé de très (trop !) nombreux cairns se dessine. Grande surprise, comme si le lieu était un incontournable du secteur. Nous apprendrons plus tard l’explication à cela. Après avoir perdu d’une traite 600 mètres de dénivelé depuis le sommet, il faut remonter à présent pour franchir une brèche végétale. Nous prenons le repas juste 100 mètres en amont de l’Estany Llong (un de plus dans le secteur) dans l’axe de son vallon, à 12h07 après une première partie de journée conclue en 4h20. Nous allons chercher de l’ombre auprès d’un rocher, car même si le fond de l’air reste frais, le soleil implacable n’en demeure pas moins sournoisement brulant.

 

Sur le beau sentier avant le repas

IMG_0156.JPG

 

Versant Est du Montsaliente d'où nous venons, allure altière
IMG_0157.JPG

 

            Nous repartons à 13h11. Le sentier est toujours parfaitement marqué et le balisage ne souffre d’aucune contestation. Le terrain est moins pénible que tout ce que nous venons de parcourir jusqu’à présent, et ainsi, nous avançons convenablement. Le Montsaliente dévoile dans notre dos une face Est très impressionnante, avec une allure altière. Le versant Ouest du pic Lo Pinetó que l’on est en train de gravir, a perdu le granite que l’on trouve partout ailleurs, pour du grés. Cela change totalement le type de terrain. Nous passons au coll del Pinetó, non pas pour le franchir mais pour poursuivre vers le proche sommet qui le domine. La vue vient de s’ouvrir sur la vallée d’Espot. L’enchainement est rapide et il est 14h09 quand nous sommes sur le 2648 mètres du pic Lo Pinetó. Voilà 5h20 que l’on chemine. La vue plongeante sur le village d’Espot est spectaculaire, ainsi que les deux Encantats qui semblent à portée de main. Tout le massif de la Pique d’Estats vers l’Est n’est pas en reste, ainsi que la Sierra de Cadi qui paraît être aux portes du parc d’Aigüestortes.

 

IMG_0158.JPG

 

Vallon sans nom menant au coll de Pinetó
IMG_0161.JPG

 

Le même vallon que nous venons de monterIMG_0165.JPG

 

Vue plongeante sur le village d’Espot dans le fond
IMG_0162.JPG

 

Ultimes pas sur la crête Ouest du Lo Pinetó

IMG_0163.JPG

 

Au sommet du Lo Pinetó
IMG_0166.JPG

 

Le Montsaliente au fond d'où nous venons
IMG_0169.JPG

 

La crête frontière entre le Vallferrera et le Vicdessos avec la Pique d'Estats pour point culminantIMG_0167.JPG

 

La Sierra de Cadi au loin sous les nuages
IMG_0168.JPG
 

Première vue sur les Encantats au centre en premier plan
IMG_0170.JPG

 

            Le temps d’une pause et nous poursuivons pour un final de 630 mètres de descente. Depuis ce pic, nous venons de retrouver l’itinéraire variante de la longue boucle du Carros de Foc. C’est balisé, aseptisé, très bon déroulé. Ce sont des pelouses et un sentier en forêt qui nous rappelle les sentiers du haut Vallespir. Nous arrivons à 15h30 au refuge pour un total de 6h20. Nous n’aurons mis seulement qu’une heure pour descendre du sommet, c’est dire si le terrain est confortable. Nous allons passer la nuit au refuge le plus à l’Est de notre itinéraire. C’est également le refuge le moins haut, à 2010 mètres tout de même, et le plus petit que nous visiterons. Mais ce n’est pas pour nous déplaire, car ici pour 2,70€, l’eau chaude est illimitée. Les gardiennes nous félicitent pour le choix du parcours du jour, et nous apprennent que ce sont elles qui ont balisé copieusement de cairns l’itinéraire des étangs des Clots de Cabanes de Baix, car il y avait trop de monde qui se perdait dans ce secteur là.

 

Douce croupe à parcourir avec les sommets du Vallferrera dans le lointain

IMG_0173.JPG

 

IMG_0171.JPG

 

Gros plan sur le pic de la Soucarrane et sa crête ouest nommée Carena de la Roja
IMG_0175-001.JPG

 

Refuge du Pla de la Font en point de mire
IMG_0176.JPG

 

Le repas est servi à 19 heures como de costumbre. Nous sommes les uniques clients ce soir à cette excellente table ; quel calme ! Double ration de soupe de légumes, puis copieux gratin de pâtes façon bolognaise, en troisième plat saucisse accompagnée d’oignons glacés à la poêle, et pour finir une pâtisserie au chocolat. Una cena riquísima. Encore une très belle journée qui s’achève.

 

IMG_0177.JPG

 

Trace du jour :


Visorando

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 6h20 pour 12,54 km à 1,9 km/h

Dénivelé positif total : 992 m – Dénivelé négatif total : 1401 m

Altitude maxi : 2890 m - Altitude mini : 2010 m

 

Précédent - Suivant




8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 304 autres membres