Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Cambre d’Ase par le couloir du Vermicelle (2016) PD+

20/02/2016 : station d’Eyne – pied du cirque – couloir du Vermicelle – borne sommitale – retour par le dôme – station d’Eyne

 

Après de longues semaines à attendre que les couloirs soient en condition sans rien se mettre sous les crampons, je saute sur la première occasion que me propose Nicolas pour gravir le Vermicelle au Cambre d’Ase. Nous le connaissons, nous savons qu’il y a eu des précipitations et même si ce ne sont pas des conditions optimales, notre motivation fera le reste.

Nous quittons le parking de la station d’Eyne à 8h07 en suivant les pistes de ski. Le déficit de neige naturelle entre 1800 mètres et 2000 mètres est tel qu’il faut rester sur les pistes en neige à canon, si l’on veut évoluer en ski de randonnée et raquettes. A 8h30, nous ne faisons que passer au plat du Cambre, ce qui nous donne un aperçu réaliste de ce qui nous attend dans le couloir. Il est en parfaite condition.

 

Pla du Cambre, le cirque se dévoile

1-Pla du Cambre.JPG

 

Gros plan sur le couloir du Vermicelle

2-Gros plan sur Vermicelle.JPG

 

Dans notre dos, gros plan sur la face Sud du Carlit

4-Gros plan Carlit-001.JPG

 

On poursuit l’approche traditionnelle dans la forêt où de nombreuses traces sont présentes. Cela gène Nicolas en ski, alors que pour ma marche en raquettes, c’est idéal. Il y a très peu de neige sur le glacier rocheux. C’est le seul endroit un peu critique de la matinée.

 

Pied du cirque

6-Cirque du Cambre.JPG

 

Nous arrivons au pied du cône de déjection à 9h45, pour une approche où nous aurons mis 1h58. Un groupe de 4 Espagnols démarrent l’ascension pendant que l’on s’équipe du matériel technique. Pour une fois, le froid n’est pas trop mordant durant cette phase de préparation statique.

 

Le cône de déjection manque par endroit de neige

7-Cone de dejection.JPG

 

A 10h10 on attaque cette fois ce pour quoi nous sommes venus et qui nous manque tant : le cône et son couloir. On profite des bonnes traces des Espagnols qui nous devancent, pour avaler le cône sans grande peine. Sortir des traces serait une erreur tellement la neige est poudreuse. Donc nous rattrapons rapidement ces 4 grimpeurs à l’entrée du couloir. Mais pour eux c’est déjà la fin ! Nous leur proposons de faire la trace à 6, mais ils semblent impressionnés par l'inclinaison de la pente. Demi-tour pour eux, droit devant pour nous.

 

Entrée du couloir

11-Dans le couloir.JPG

 

Je passe devant le premier et la neige ne porte absolument pas. Il va falloir être vaillant et faire preuve d’obstination mais surtout faire de petits pas. Puis c’est au tour de Nico de tracer notre beau couloir. Comme c’est si facile de grimper en second dans de belles traces ! Après pratiquement 80 mètres de dénivelé gravi, nous trouvons d’anciennes traces totalement gelées. Cette fois la portance est au rendez-vous et tout change en termes d’énergie. Nous n’avons plus qu’à monter cet escalier géant.

 

12745666_10208991195843437_8059035910388350238_n.jpg

 

Plus aucune difficulté ne s’oppose à cette ascension, ce n’est plus que du plaisir. On s’offre même le luxe de faire une pause de 10 minutes avant de sortir du couloir, pour faire durer notre plaisir. Chose faite à 11h10 après 2h37 d’efforts.

Lorsque j’arrive sous la sortie, le choix d’un axe est vite fait ; ce sera la partie de droite, celle qui est le plus en neige. Malgré le déficit de neige, on ne jardine pas et on arrive à regretter les corniches qui font la particularité des sorties des couloirs du Cambre d’Ase.

11h33 nous sortons du Vermicelle sous un soleil estival. Nous avons mis 2h51 depuis notre départ pour se hisser en haut du couloir.

 

La sortie en point de mire

14-La sortie proche.JPG

 

Proche de la sortie

12717732_10208991201483578_5598360964438108085_n.jpg

 

La sortie en déficit de neige

IMG_0630.JPG

 

Enfin voilà le soleil

IMG_0637.JPG

 

Nicolas à la sortie

IMG_0632.JPG

 

Pas de vent, soleil présent, aucune raison d’aller vers la grande cheminée qui est pratiquement impraticable ce jour. C’est donc sur place que nous allons nous poser pour prendre le repas. Il fait chaud, on domine la blanche vallée d’Eyne, il y a pire comme point de vue. Pendant que l’on profite de cette halte contemplative, deux autres grimpeurs sortiront du Vermicelle. Seulement 4 personnes auront gravi en ce jour ce couloir si réputé. Quel privilège d’avoir eu pratiquement pour nous seuls le « Vermi ». La vue est si dégagée que l’on peut nommer sans se tromper tous les sommets environnant.


L'impressionnante muraille de la Sierra del Cadi

IMG_0643.JPG

 

Vallée d'Eyne et pic du Puigmal au fond

IMG_0640.JPG

 

12h53, il est l’heure de quitter la cime et de s’engager vers la descente. Aujourd’hui l’itinéraire retour passera par le dôme et la partie supérieure de la station de ski. Nicolas va profiter pleinement des skis à la descente, tandis que je suivrai à mon rythme en raquettes.

 

Nous partons droit devant

IMG_0633.JPG

 

IMG_0644.JPG

 

Au loin vers l'Ouest gros plan étonnant sur les hauts sommets Ariégois

IMG_0645-001.JPG

 

Descente du dôme

IMG_0651.JPG

 

Il y a peu de neige dans cette partie haute, juste assez pour skier sur des plaques, mais rien d’exceptionnel. Le haut de la station est plus fourni en neige à canons, mais elle est fermée en ce premier jour de vacances scolaire. Quel paradoxe ! Le retour n’en est que plus rapide.

 

Plat du Cambre avec le soleil

IMG_0652.JPG

 

On aperçoit notre trace dans le Vermicelle

IMG_0653.JPG

 

Toutes les pistes convergent vers le plat du Cambre. Je retrouve alors l’itinéraire du matin, puis le parking à 14h22. Nous aurons mis 4 heures exactement pour effectuer cette boucle, un peu moins pour le skieur. Que ça fait du bien de revenir au Cambre et de grimper un peu !

 

Trace GPS : http://www.openrunner.com/index.php?id=5757877

 

Tracé du jour sur carte IGN 1/25000ème

Carte_IGN_Vermicelle.JPG

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 4h00 pour 10,6 Km à 3,2km/h

Temps pour faire le couloir : 1h13

Dénivelé positif total : 895 m – Autant en négatif

Point culminant : 2715 mètres



01/03/2016
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres