Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Cascade de glace au Puigmal AD sup

09/12/2012 : station de ski du Puigmal - ruisseau proche de Coma Dolca - en boucle

 

Après une semaine de neige et de Tramontane, l'envie de profiter enfin du paysage hivernal est grande. Pourtant de nombreux sommets des P.O. ont été décapés et la neige en quantité se trouve plus à l’Ouest. De plus la neige est trop froide pour être de bonne qualité, on dirait du sucre. Ce sera une cascade de glace qui va nous permettre de mettre les crampons en action. Encadré par une équipe expérimentée composée de Nicolas, Arnaud et Laurence, cap vers la Cerdagne. C’est Laurence qui nous fait découvrir ce torrent dans les replis du Puigmal de Llo.

 

A 9h20 nous quittons la station de ski du Puigmal, d’abord en suivant la route puis rapidement on descend dans le ravin à gauche afin d’atteindre le torrent gelé. Sans difficulté on rejoint le pied de la cascade où il va falloir s’équiper en conséquence.

 

Le plat du jour

 

Aire de chainage et premier ressaut

 

Ce premier ressaut nous apprend que le torrent n’est que partiellement glacé, la cascade n’est pas en condition optimale. Prudence alors !!! Ce ressaut passe sans fixer de corde. Je passe le dernier ; les crampons mordent la glace vive, les piolets accrochent avec force, je tire sur les bras, pousse sur les mollets, ça grimpe. Un régal ! Au palier suivant c’est une autre histoire.

 

La première cordée à l'assaut du ressaut

 

La hauteur et l’état de la cascade nous imposent de fixer des broches à glaces. 2 cordées vont se constituer pour franchir cet obstacle. Laurence ouvre la voie pour Arnaud et Nico sera mon premier de cordée. 2 broches seront nécessaires pour assurer ce passage. Nico les pose, passe et assure ma montée, moi je récupère derrière et grimpe dans un fauteuil. Un vrai plaisir de gamin.

 

3 ième ressaut un nouveau mur de glace bien sympathique. Ca passe sur la droite

 

C’est à nouveau Laurence qui ouvre et notre cordée attend son tour. Nico pose ses broches et en avant pour un nouveau mur. La sortie de celui-ci se fait dans la boue, pas agréable pour notre beau matériel.

La suite est moins technique et l’on remonte le torrent les pieds dans l’eau. On passe 2 nouveaux ressauts en restant encordé mais sans pose de broche ce qui rend la progression plus rapide. On patauge de plus en plus si bien que l’on va quitter ce petit cour d’eau pour bifurquer sur notre droite et monter à travers les genets recouverts de neige. Ca brasse fort par endroit.

 

 

A 12h40 on se pose sur un pin mort, pour la pause repas face au soleil et les pistes de ski de la station.

 

Nous n’avons « marché » au total que 1h56 effectif depuis le départ. Ce n’est pas ce que l’on peut appeler de la grosse rando, mais, pour moi très instructif. Nous allons rester plus d’une heure à lézarder en écoutant le silence : une journée sans vent c’est si rare. Nous nous remettons en marche à 13h50 pour de la descente cette fois.

Il faut chercher un passage au milieu des genets dans un dévers important.

 

Les bâtons, plus que jamais, font des merveilles.

 

On aperçoit le sommet du Campcardos sur notre droite

 

La face Sud du Carlit bien pointue

 

On perd rapidement du dénivelé et l’on fini par regagner le torrent traversé de bon matin, qu’il faut à nouveau franchir et remonter sur la piste. Nous garderons les crampons jusqu’à la voiture que nous retrouvons à 14h45.

Très belle journée ensoleillée pour une jolie cascade pas assez gelée. Un grand merci à mes 3 sympathiques compagnons Laurence, Arnaud et Nicolas.

 

Tracé sur carte IGN

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 2h50 pour 4,2 Km

Dénivelé positif total 356m – autant en négatif

Point culminant 2300m.



18/12/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres