Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Etape 7 : Refugi Ventosa y Calvell – Pont de Ressec

Vendredi 26 août 2022

Etape 7 : Refugi Ventosa y Calvell (2220m) – Estany de Travessani – Estany des Monges – Tuc des Monges (2699m) – Coll d’Oelhacrestada (2476m) – Refugi de la Restanca – Pont de Rius – Pont de Ressec

 

            Dernière étape de notre périple, et même demi-étape pourrait-on dire. Le départ n’impose pas d’être aussi matinal que les jours précédents. Lever à 6 heures pour un petit-déjeuner agité en version service libre avec la moitié des occupants du refuge ; nous n’avions pas encore vécu cela, et c’est très choquant. Mise en action à 7h10 sous un ciel bleu éclatant, mais hélas, il ne le restera pas. Nous nous acheminons sur le bord de l’Estany de Travessani, puis l’Estany des Monges. Comme il est tôt, nous ne résistons pas à l’attirance du Tuc des Monges qui domine l’étang du même nom. Nous quittons le sentier pour suivre des pentes d’herbes entre plusieurs dalles lisses. Les pentes sont entretenues par des vaches qui se hissent quasiment jusqu’à la cime, belle prouesse. Un voile gris approche par l’Ouest mais semble nous laisser le champ de vision libre. La Punta d’Harlé et le Pa de Sucre ont déjà disparu dans une écharpe de brouillard. Pas de difficulté, mais la pente est soutenue jusqu’au sommet. Nous parvenons sur la tête du Tuc des Monges à 8h55, en 1h43. Nous voilà à présent intégralement dans le brouillard, absence totale de visibilité. Pause de 20 minutes pour voir jouer la brume avec nos nerfs.

 

Pics de Comalespada au Sud du refuge

IMG_0354.JPG

 

Vers l'Est l'activité météo est déjà très active

IMG_0356.JPG

 

Estany Negre
IMG_0357.JPG

 

Pa de Sucre plein centre

IMG_0358.jpg

 

Les Aiguilles de Travessani sur notre droite
IMG_0360.JPG

 

Amont de l'Estany de Travessani
IMG_0362.JPG
 

Aval de l'Estany de Travessani
IMG_0363.JPG

 

301028969_787946105677548_482009375339766896_n.jpg

 

Punta Alta
IMG_0365.JPG

 

Plein centre le Tuc des Monges et son étang
IMG_0366.JPG

 
IMG_0367.JPG

 301406810_1116023905787742_6156017968054364935_n.jpg

 

Vers l'Est le Pic de Contraix
IMG_0368.JPG

 

Au sommet du Tuc des Monges, visibilité nulle

IMG_0370.JPG

 

            Lorsque nous repartons, le brouillard se dissipe peu à peu, et c’est une bonne nouvelle pour trouver les meilleurs passages. Nous avons remarqué durant l’ascension qu’il faut éviter de rester sur la crête Est, car une brèche pose un problème évident. En restant 50 mètres sous la crête, c’est nettement plus rapide et plus sécurisant. Ainsi nous arrivons pratiquement de niveau au col d’Oelhacrestada à 10 heures, pour 2h25. Et à présent le brouillard s’est totalement dissipé laissant apparaitre un soleil excessivement chaud. Nous retrouvons là le sentier du GR11.

 

Là d'où nous venons

IMG_0372.JPG

 

L'Estany des Monges
IMG_0373.JPG

 

Raspes d'Oelhacrestada
IMG_0374.JPG

 

Deux familles de brouteurs sur la photo, bien regarder la crête
IMG_0375.JPG

 

Les brouteurs d'altitude
IMG_0376.JPG

 

Nouvelle vue sur l'Estany des Monges
IMG_0377.JPG

 

            La suite nous la connaissons pour l’avoir descendue en 2015, et montée en 2019. Bien qu’étant sur un sentier, celui-ci ne permet pas d’avancer vite, car le terrain est agressif, plein d’embuches. C’est d’ailleurs la constante dans cette région ; c’est ce qui rend usante au fil des jours la marche sur ce type de terrain singulier. La marche sur les gros blocs finit même par nous manquer. Nous arrivons au refuge de la Restanca à 11h13 en 3h27.

 

Un vrai carrefour à refuges

IMG_0378.JPG

 

Lac deth Cap deth Port
IMG_0379.JPG

 

De dos le Coll d’Oelhacrestada
IMG_0380.JPG

 

Lac deth Cap deth Port vu vers l'Est
IMG_0381.JPG

 

Lac deth Cap deth Port vu vers l'Ouest sur le col descendu
IMG_0382.JPG

 

Barrage de la Restanca
IMG_0383.JPG

 

Refuge de la Restanca au bord du barrage
IMG_0384.JPG

 

            Sans attendre, nous poursuivons la perte de dénivelé en restant sur le GR11. Le panneau annonce 2 heures pour se rendre au point de départ. Le sentier est toujours aussi fatiguant au niveau musculaire, mais la perte de dénivelé est efficace. Avec la perte de dénivelé, le couvert forestier refait son apparition et avec lui des cèpes tout frais. Cette pause mycologique est des plus sympathiques, et il faut se forcer à repartir pour ne pas être tentés de ratisser la forêt tellement les champignons sont nombreux. Une fois le sentier terminé et la piste retrouvée, le point de départ est vite rallié. Fin de la boucle initiée 7 jours plus tôt à 12h41. Cette matinée se termine par 4h38 de marche, et nous avons retrouvé la chaleur caniculaire du fond vallée.

 

"Tout le bonheur du monde est dans l'inattendu" Jean d'Ormeson

300438477_1251824438898967_8408120141548808003_n.jpg

 

Trace du jour :


Visorando

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 4h38 pour 12,25 km à 2,6 km/h

Dénivelé positif total : 523 m – Dénivelé négatif total : 1276 m

Altitude maxi : 2699 m - Altitude mini : 1367 m

 

Précédent




14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 304 autres membres