Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Massif du Certescan

10/09/2011 - Jour 1 : Pla de Gérac - cabane de turguilla - refuge du Certescan

 

Le départ se situe au dessus de la station de ski de Guzet-Neige sur le lieu dit Pla de Gérac. J’ai découvert ce lieu au mois de juin alors qu’il y avait encore de la neige. Cette fois c’est le soleil qui nous a donné rendez-vous, avec une vue imprenable sur les hauts sommets voisins.

 

Depuis le Pla de Gérac, Pic de Certescans au centre et le pic de Montabone à droite.

 

Nous remontons sur quelques centaines de mètres la piste forestière. Dans un virage à gauche, quitter la piste tout droit pour descendre en contre bas. Le chemin est indiqué par des cairns puis un marquage en jaune. Le sentier débouche rapidement sur une partie aménagée avec main courante sur un bout de falaise, ainsi que des barreaux d’échelle. Ce passage est vraiment sympathique par son côté original, bien loin des GR traditionnels. Il nous amène au pied d’une falaise pour remonter vers le SE la vallée de Turguilla. On passe en premier aux abords du petit étang de la Piède.

 

Dans notre dos, on distingue parfaitement le Mont Valier.

 

On remonte ensuite jusqu’à la berge de l’étang de l’Astoue.

 

Etang de l'Astoue et le col à franchir au loin

 

Ici il faut s’éloigner des bords de l’étang par la gauche ; il faut monter une bute sous peine de se voir piégé au milieu de blocs de pierre. Les berges de l’étang n’étant pas vraiment aménagés, il faut rester attentif aux marques rouges sur les rochers. Le sentier évolue en pente douce pendant encore 20 minutes jusqu’à la Cabane de Turguilla. C’est ici que nous prenons notre repas.

 

La très belle cabane de Turguilla

 

Face à nous la Pointe de Rabassère et dans le creux l'étang de Réglisse

 

Après cette halte bienfaisante au soleil de septembre, le groupe se divise en deux pour essayer des itinéraires différents pour se rendre à un col frontière entre le pic de Turguilla et la pointe de Rabassère. Il faut dire qu’à présent nous quittons les sentiers. Je monte jusqu’au petit étang de la Crousette (2159m).

 

Un triton dans l'étang de la Crousette

 

Je remonte sur ma droite donc vers le NO jusqu’à trouver une vire. Il faut suivre plus ou moins de niveau cette vire en passant sous le pic de Turguilla jusqu’à se retrouver dans l’axe du col.

 

Etang de Réglisse

 

Point de vue de là où l'on vient avec la cabane de Turguilla à droite

 

A partir de ce moment, monter droit dans le pierrier ; c’est un itinéraire à faire par temps clair car on aurait vite fait de se perdre par l’absence de balisage. Il faut parfois s’aider des mains selon la hauteur des blocs. Le col est finalement tout proche mais bien dissimulé.

 

On a enfin une vue générale de la vallée de Turguilla et l'enchainement de ses lacs.

 

Le groupe se recompose à nouveau avant de franchir le 2426m du col frontalier. Une nouvelle pléiade de laquets espagnols cette fois s’offrent à notre regard.

 

Au loin vers le SE ceux sont les 3000 Ariégeois qui dominent l’horizon.

Montcalm à gauche, Pique d'Estat au centre et Sutllo à droite

 

Après s’être réhydraté et observé quelques isards bien lointains, nous descendons dans ce vallon secret au milieu de mouillères. Il y a bien quelques cairns mais rien de vraiment certain qui nous conduisent au refuge du Certescan. C’est plutôt à la carte et la boussole que l’on trouve notre cap. La aussi à éviter par temps de brouillard. En fait il y a bien une sente mais il faut souvent la quitter car elle descend trop dans la vallée. Je devrai même faire quelque fois demi-tour à l’approche du refuge car je me suis aventuré sur des barres rocheuses infranchissables. Le passage est bien plus bas sous les barres rocheuses.

 

Le refuge est atteint en fin d'après-midi.

 

Le beau temps qui règne en ce samedi nous permet d'admirer longtemps les hauts sommets lointains que sont la Pique d'Estat, le Sutllo et même le toit de l'Andorre La Couma Pedrosa.

On va profiter longuement des derniers rayons de soleil.

 

Notre guide Kiki nous gratifie de facéties.

 

La soirée sera un vrai régal. Le formidable gardien nous a préparé un repas extrêmement copieux à base de soupe et de cannellonis. Les ventres affamés seront vite rassasiés. Visiblement les randonneurs présents au refuge semblent fatigué et il n’y aura pas de veillé. Tous d’un commun accord nous retrouvons nos couchages pour une bonne nuit à 2200m.

 

Les chiffres du jour

Temps de marche : 4h44 – Point culminant : Col entre le Pic de Turguilla et La Pointe de Rabassère 2426m

Dénivelé positif : 536m – Dénivelé négatif : 472m

 

11/09/2011 -Jour 2 : refuge du Certescan - Pic de Soune - Pla de Gérac

Réveil à 6h30 pour quitter le plus tôt possible le refuge à la lueur des premiers rayons de soleil. Nous ne sommes pas les premiers debout et le refuge ressemble à une ruche. En effet, il est prévu ce dimanche qu’un avion survole les principaux sommets de Catalogne et qu’un drapeau soit agité à leurs sommets, le Certescan en faisant parti.

Nous quittons le bâtiment en direction du lac pour contourner ce dernier pas sa berge droite, l’autre étant impraticable. Le sentier est bien marqué.

 

Lever de soleil sur le Certescans - Pic de Soune tout à droite

 

Nous allons le quitter rapidement car il conduit au sommet du Certescan et ce n’est pas notre itinéraire. Nous partons donc sur la droite pour suivre encore la rive du lac. Ici il faut avoir le pied sur pour s’élever sur les roches qui dominent le plan d’eau. C’est même à l’aide de câbles fixe qu’il faut parfois se hisser. Nous contournons toujours le lac avec plus ou moins de facilité (parties exposées au vide) pour arriver à son extrémité. Il s’agit à présent de rejointe la crête frontière et c’est à travers pelouse et roche que chacun va chercher son chemin. Ici nulle trace, c’est du hors sentier intégral.

 

Vue dominante sur le lac du Certescans

 

On effectue un rassemblement du groupe à un semblant de col. Le vent s’est levé et avec lui le froid. Le col est infranchissable versant français, c’est une paroie verticale. Nous longeons donc la crête jusqu’au Pic de Soune (2553m).

 

Sommet du Pic de Soune

 

La vue est superbe sur l’arête rocheuse qui semble monter au Certescan. Côté Français c’est le Pic Séron qui émerge tout proche.

 

Pic Séron en face

 

A présent le passage vers la France peut s’effectuer de façon plus sûre, nous nous engageons dans un labyrinthe de roche. Rien de difficile mais là encore il faut avoir le pied sûr, sur ces rochers plus ou moins en équilibres où les semelles de nos chaussures sont mise à mal. Nous allons passer sous le Pic de Couillac et contourner ce cirque en restant de niveau. Ici on va évoluer sans cesse sur de gros blocs de roches instables jusqu'à faire le tour de cet amphithéâtre . Attention aux chevilles fragiles.

Nous prendrons notre repas à l’opposé du Pic de Soune qui nous fait face à présent.

 

Pic de Soune à gauche, au centre le Certescans et le pic de Montabone à gauche

 

L'équipe au complet se restaure

 

Hélas pour nous les conditions météo ont évolué défavorablement et de gros nuages ont déjà envahie les sommets. Pour éviter de gâcher ce beau week-end par la pluie nous quittons cette vallée sauvage. Le chemin à emprunter est le sentier qui remonte depuis l’ étang de la Hilette bien balisé en rouge vif. Il passe dans un passage type corridor sous la pointe de la Hilette, marquant l’entrée dans la vallée de Turguilla. Nous descendons vers l’étang de la Piède pour retrouver le sentier de la veille. Il ne nous reste plus qu’à remonter vers le Pla de Gérac. En perdant de l’altitude la météo semble meilleure et nous regagnons la voiture à 15h30 sans avoir rencontrer la pluie.

Un bien beau périple dans des vallées où le qualificatif de « sauvages » prend toute sa signification.

 

Quelques chiffres pour finir

Temps de marche : 5h36 – Point culminant : Pic de Soune 2553m

Dénivelé positif : 585m – Dénivelé négatif : 977m



25/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 189 autres membres