Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pic de l’Estanyó et pic de la Cabaneta par le riu de Montaup

21/07/2022 : Route d’Ordino – Coll d’Arenes (2550m) – Serra de l’Estanyó – Pic de l’Estanyó (2915m) – Pic de les Fonts (2758m) – Pic de la Cabaneta (2862m) – Pic de la Pala Rodona (2793m) – Collada de la Coma (2637m) – Refugi de la Vall del Riu – Route d’Ordino

 

De tous les sommets dépassant les 2900 mètres de la principauté d’Andorre, le pic de l’Estanyó est le seul à ne pas partager un versant avec l’une des frontières. C’est pour cette raison qu’il est considéré comme le meilleur mirador d’Andorre. Sa forme volumineuse le rend visible de n’importe quelle autre montagne andorrane. De par sa position, le pic de l’Estanyó possède plusieurs itinéraires d’accès. J’ai choisi de faire une boucle par son versant sud. Depuis la route du col d’Ordino au-dessus du village de Canillo, trouver une place de parking au niveau d’un pont qui enjambe le ruisseau de Montaup à la Borda del Janramon. Le départ est à 50 mètres. Mise en action à 9h10. Suivre les balises jaunes dans le vallon du riu de Montaup sur sa rive gauche. Il y a également un sentier rive droite, c’est donc au choix de chacun.

 

Point de départ du jour

IMG_0001.JPG

 

Vallon du riu de Montaup
IMG_0002.JPG

 

Le col à atteindre
IMG_0004.JPG

 

Champ d'oeillets de Montpellier
IMG_0005.JPG

 

Le sentier monte agréablement dans les pelouses avant que la pente ne se redresse fortement pour franchir une cascade. Le terrain est parfait, pas une racine, pas un caillou ; c’est presque du bitume. L’inclinaison de la pente reste soutenue mais jamais désagréable. Le coll d’Arenes est atteint à 10h20, en 1h10. Depuis ce point, il est possible de partir sur la gauche vers le pic de Casamanya. Pour moi ce sera sur la droite vers la Serra de l’Estanyó.

 

Plein centre une cascade, le sentier contourne par la droite

IMG_0007.JPG

 

Coll d'Arenes au fond
IMG_0010.JPG

 

Andorre pays du cheval en liberté, ici sous le coll d'Arenes
IMG_0012.JPG

 

Au coll d'Arenes vue vers l'ouest
IMG_0013.JPG

 

Vue vers le sud d'où je viens

IMG_0019.JPG

 

Vue sur la Serra de l'Estanyó où il faut se rendre
IMG_0014.JPG

 

Dans un premier temps, le sentier part plein nord pour prendre 120 mètres de dénivelé de façon brutale, avant de tourner vers le nord/est. Durant cette montée à plus de 25% d’inclinaison, un VTT électrique va me passer à côté. Impressionnante puissance que ces nouveaux véhicules de loisir ; mais en parlant avec le jeune espagnol qui le chevauche, il va m’apprendre qu’il faut quand même maitriser l’équilibre au risque de faire un soleil. Finalement, je suis bien sur mes deux pattes. Une fois sur la Serra de l’Estanyó, il ne reste plus qu’à la suivre pour se rendre au sommet. C’est une croupe large sans difficulté. Seuls les ultimes mètres avant la cime présentent des passages plus étroits mais sans risque. La vue s’est ouverte sur la vallée de Sorteny et l’étang Estanyó où le sommet tire son nom. Les 2915 mètres du sommet sont atteints à 11h25 en 2h25.

 

Vue vers l'ouest depuis le col

IMG_0017-001.JPG

 

Pique d'Estats et Montcalm

IMG_0018.JPG

 

Pic de Casamanya à droite

IMG_0020.JPG

 

Etang Estanyó et pic de Font Blanca au fond

IMG_0022.JPG

 

Au zoom en fond de vallée, le refuge de Sorteny

IMG_0029-001.jpg

 

Gros plan sur le versant sud du pic de Font Blanca

IMG_0023-001.JPG

 

La crête menant au point culminant

IMG_0024.jpg

 

Nouvelle vue sur le pic de Font Blanca à G et pic de Rialb à D
IMG_0027-001.JPG

 

Vue vers l'ouest
IMG_0028-001.JPG

 

Quelque part sur la crête

IMG_0030.JPG

 

Depuis le sommet, vue sur le pic de Casamanya
IMG_0034.JPG

 IMG_0036.JPG

 

Versant sud du proche pic de Serrère

IMG_0035.JPG

 

Petit panorama sur les proches sommets

IMG_0037.JPG

 

Après une longue pause à contempler toute la principauté vue de haut, et la rencontre avec l’auteur du livre sur « Les refuges et cabanes des P.O. », je repars à 12h45 à la visite de nouvelles proches cimes. La suivante est une cime secondaire, mais nommée sur les différentes cartes locales, appelée le pic de les Fonts. Ne pas confondre avec son homonyme qui domine le village d’Arinsal ! Descendre alors par la crête Est qui ne présente aucune difficulté. Puis obliquer légèrement vers le sud pour se hisser sur ce sommet. Vue saisissante sur la face sud du pic de l’Estanyó ainsi que l’estany gran de la Vall del Riu. C’est une formalité réalisée à 13h07 en 2h48.

 

Prochain sommet sur ma route
IMG_0038.JPG

 

Crête reliant l'Estanyó à la Cabaneta

IMG_0040.JPG

 

De dos le pic de la Cabaneta et sa douce croupeIMG_0041.JPG

 

Cime du pic de les Founts

IMG_0047.JPG

 

Quelques cimes vers l'EstIMG_0039-001.JPG
 
Face sud du pic de l'Estanyó d'où je viens
IMG_0044.JPG

 

Le temps de quelques clichés et j’enchaine avec le pic de la Cabaneta. Là encore, aucun piège, c’est de la randonnée simple, efficace et rapide. Ces hautes cimes sont un régal pour le marcheur. Je passe ainsi sur le pic de la Cabaneta à 13h28 pour seulement 3h07 de marche effective. Là encore, ne pas confondre cette Cabaneta avec celle frontalière avec l’Ariège du côté du Pas de la Casa.

 

Estanyó vu depuis la Cabaneta
IMG_0049.JPG

 

Pic de Serrère et pic de la Coume de Seignac
IMG_0054.JPG

 

Vallée de Sorteny vers l'ouest
IMG_0055.JPG

 

Les estanys de Ransol
IMG_0056.JPG
 

Plein centre le pic Carlit

IMG_0058-001.JPG

 

La suite se passe sur la crête sud/est. De premier abord facile, elle va poser un court problème de désescalade dans de petites cheminées. C’est court, mais il ne faut pas trébucher. Puis, la crête bien qu’étroite, ne présente plus de difficultés. Je parviens au sommet du pic de la Pala Rodona à 14 heures et 3h26. Regard sur les 3 premiers sommets visités et je plonge sur la collada de la Coma. C’est un col qui permet de communiquer avec la Coma de Ransol.

 

Passage plus impressionnant que technique

IMG_0059.JPG

 

Crête facile à suivre
IMG_0061.JPG

 

Les sommets d'où je viens
IMG_0062.jpg

 

Gros plan vers l'Est
IMG_0066-001.JPG

 

La descente sur la collada de la Coma se passe dans des petits éboulis, mais ensuite à partir du col, c’est du gispet bien glissant qui mène à un petit étang en cours de disparition. C’est hors sentier mais impossible de se perdre. De l’eau de l’étang s’échappe en sous-terrain pour resurgir plus en aval, et faire naitre une source bien venue, et plus loin le riu de la Comarqueta d’Incles. Le vallon finit par rencontrer le sentier de la Vall del Riu au niveau du refuge éponyme. Il est 15h10 lorsque je passe au refuge. [4h20].

 

Une flaque moribonde

IMG_0067.JPG

 

Collada de la Coma vue depuis l'étang
IMG_0068.JPG

 

Refugi de la Vall del Riu
IMG_0069.JPG
 

Une fois le sentier rattrapé, cela va aller encore plus vite. Aux différents carrefours, suivre la direction de Canillo. Je serai encore plus vite à parcourir ce beau sentier, s’il n’y avait pas eu des framboises à foison tout le long du chemin. Je ne vais pas manquer l’occasion de faire une ventrée de ce délicieux fruit de saison. Le sentier passe sous le pont touristique himalayen, juste installé pour le tourisme à frissons. Puis le sentier débouche sur la route qu’il faut suivre sur 1 kilomètre pour revenir au point de départ. Il est 16h45 pour une boucle réalisée en 5h34. Une balade agréable pour un haut sommet facilement gravi.

 

De G à D, Estanyó, Pic de les Fonts, Pic de la Cabaneta, Pic de la Pala Rodona

IMG_0070.JPG

 
IMG_0071.JPG

 

Direction Canillo à présent
IMG_0072.JPG

 

Pont himalayen en début de vallée
IMG_0074.JPG

 

Trace du jour :


Visorando

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 5h34 pour 16 km à 2,8 km/h

Dénivelé positif total : 1250 m – Autant en négatif

Point culminant : 2915m



25/07/2022
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 304 autres membres