Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pointe Michel Sébastien depuis le barrage Soulcem

26/10/2021 : Barrage de Soulcem – GT64 – étangs du Picot – Pointe Michel Sébastien (2648m) – aller/retour

 

J’ai découvert l’existence de ce sommet, un jour du mois de juillet 2021 en parcourant le site de Géoportail. Une côte a pris le nom d’un amoureux de sa terre natale, un homme qui a œuvré durant toute sa vie à mieux faire connaître l’Ariège, ses vallées et ses sommets, à travers de nombreux ouvrages. Qu’un sommet porte son nom est un très bel hommage qui lui est rendu. Il s’agit donc de la Pointe Michel Sébastien. Départ depuis le barrage de Soulcem à 9h09 accompagné par Murielle. Nous allons suivre le sentier des étangs du Picot. Le sentier démarre doucement en balcon, pour entrer dans le vallon où coule le ruisseau du Picot. Dès lors, la montée sera continue et soutenue. Le sol est couvert de givre, et par endroit de glace vive. La prudence est de mise. La cadence élevée de ma partenaire du jour va nous permettre de rencontrer le 1ier étang après 53 minutes.

 

Point de départ

P1130431.JPG

 

Orris du Picot
P1130432.JPG

 

1ier étang reflétant la Pointe Michel Sébastien
P1130433.JPG

 

Sous un autre éclairage la pointe est plus nette
P1130434.JPG

 

Premier étang vu vers l'aval
P1130436.JPG

 

Nous apercevons l’objectif du jour dès l’étang, mais nous ne savons pas à cet instant qu’il s’agit de la Pointe Michel Sébastien. Nos cartes trop anciennes ne portent pas son nom. La montée se poursuit toujours à l’ombre et sur terrain glissant jusqu’à l’étang 2, et sans plus attendre jusqu’au 3ième étang. Nous avons mis 1h35 pour y parvenir et trouver les chauds rayons du soleil.

 

Premier étang sur fond du massif de Bassies

P1130437.JPG

 

Etangs 1 et 2 sur fond du massif de Bassies
P1130438.JPG

 

3ième étang sous le Picot
P1130440.JPG

 

La suite de l’itinéraire va nous demander un peu de réflexion, et une bonne lecture du terrain. En l’absence de toute information fiable, il faut aller au plus simple, c'est-à-dire ce qui est visible. Une pente couverte de rhododendrons sur le flanc Est paraît moins abrupte que tout autre passage. Depuis là où nous nous trouvons, le soleil semble proche, et avec lui la perte du givre glissant. Cap à l’Est toute !

 

3ième étang sous un nouvel angle

P1130441.JPG

 

Le Picot et ses étangs
P1130442.JPG

 

Bien que fortement inclinée, cette pente n’est pas bien difficile. Entre végétation et roche, chacun pourra trouver son propre cheminement. Cette solution nous dépose sur l’arête Nord, qu’il ne reste plus à remonter jusqu’au point culminant. C’est au soleil, c’est moins raide, c’est facile, c’est rapide. Et c’est avec plaisir que l’on vient saluer à 11h57, après 2h41 d’ascension, le cairn sommital de la Pointe Michel Sébastien. Ce fut court en distance, mais intense en inclinaison. Heureux d’être là !

 

Vue étendue sur les sommets frontaliers à l'Ouest

P1130446.JPG

 

Gros plan sur LES Canalbonnes
P1130449.JPG

 

L'arête Nord d'où nous venons

P1130475.JPG
 

Pic du Picot et le 4ième étang
P1130450.JPG

 

Vue vers le Nord/Est
P1130452.JPG

 

P1130473.JPG

 

Vue sur la retenue d'eau de Soulcem
P1130453.JPG

 
P1130454.JPG

 

P1130474.JPG

 

Bien que n’étant pas le sommet local le plus haut, et très proche de l’imposant Malcaras, la vue est riche, notamment sur la crête frontière Soucarrane/Estats, ainsi que sur le massif de Bassies. Mais la vue est très ouverte également sur la plaine. Etrangement, le massif de Tabe n’apparait pas dans le panorama, car masqué par la trop proche crête des Laquels. Le temps est superbe, la tranquillité est au rendez-vous, alors nous allons laisser filer les minutes, puis ce seront deux heures qui passeront sans même s’en rendre compte.

 

Nouveau panorama sur les sommets frontaliers à l'Ouest

P1130458_stitch.jpg

 

On peut observer que pour une fois, le Mont Valier est à la droite du Certascan
P1130470.JPG

 

Face Nord/Ouest du Pic de Malcaras

P1130467.JPG

 

Massif de Bassies

P1130466.JPG
 

Gros plan
P1130472.JPG
 

Nous quittons la Pointe à 13h55. C’est par une pente d’herbe dans le versant Sud/Est que l’on prend congé de ce beau sommet. C’est un accès rapide au champ de roches proche du 4ième étang. Puis, en restant suffisamment haut en tirant droit vers l’étang, cela évite un passage inutile dans le gros pierrier. Ainsi, on gagne la terrasse qui supporte le 4ième étang, et l’on retrouve le sentier des étangs.

 

3ième et 4ième étang et Pic du Picot

P1130476.JPG

 

Pointe Michel Sébastien et pente d'herbe au soleil
P1130480.JPG

 

La Pointe vue depuis le 4ième étang
P1130481.JPG

 

Pour varier un peu l’itinéraire de montée, depuis le 3ième étang, on choisit de suivre en balcon, le sentier des orris de Tignalbu. Puis, piquer dans la pente pour rattraper le 2ième étang, et le sentier matinal. Après le premier étang du Picot, s’engage la descente finale. Ce retour est long, interminablement long, épouvantablement long, ennuyeusement long, infiniment long. C’est encore gelé et très glissant. C’est un vrai plaisir lorsque l’on retrouve un terrain plat et non glissant. Fin de la découverte à 16h44, pour un total de 5h15. Une belle journée fraiche en altitude. Je découvre là l’étonnant bassin lacustre du Picot, suspendu en 4 étages très différents, et qui se gagne après une bonne grimpette.

 

3ième étang et Pointe Michel Sébastien
P1130482.JPG

 

Le premier étang sous une autre lumière

P1130484.JPG

 
P1130485.JPG

 

Vue arrière sur la Pointe Michel Sébastien depuis le premier étang
P1130489.JPG

 

Trace du jour :

Carte_IGN_Pointe Sébastien.JPG

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 5h15 pour 10,5 km à 2 km/h

Dénivelé positif total : 1085 m – Autant en négatif

Point culminant : 2648m



29/10/2021
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres