Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Roc de France en boucle depuis le Coll de Bossells

21/01/2024 : Coll de Bossells (273m) – Pic de Garces (674m) – Fontfreda – Pic de les Salines (1333m) – Coll del Pou de la Neu (1240m) – Roc de France (1450m) – Coll del Ric (958m) – route des mas – Coll de Bossells

 

Avec ses 1450 mètres, le Roc de France ou Roc de Frausa est le point culminant de la crête franco-espagnole s’étirant de la Méditerranée jusqu’au Haut-Vallespir, où il faudra aller au Puig de Coma Negra culminant à 1554 mètres, pour trouver cime plus haute sur la frontière. Cela fait de ce sommet difficile à identifier de loin, un belvédère intéressant. Par le nord, de nombreux accès sont possibles, ce qui rend sa visite toujours renouvelée. Le départ de cette boucle se fera depuis le col de Boussells au dessus de la sous-préfecture Céret. C’est avec Corinne, la dynamique locale de l’étape, que nous nous lançons dans cette longue boucle à 7h05. Dans un premier temps, suivre la route qui monte au col de Fontfreda. Il y a de nombreux raccourcis qui permettent de couper les lacets de la route, avant de s’engager totalement sur le sentier. Il est conseillé d’avoir un GPS pour éviter de s’égarer dans cette zone labyrinthique. Le sentier devient plus évident à l’approche du Pic de Garces. Un court raidillon permet d’accéder à cette première cime qui offre déjà un beau point de vue sur Céret et ses environs. Nous avons mis 1h20.

 

Le massif du Canigou baigne déjà dans une douce lumière

IMG_2137.JPG

 

Gros plan sur le pyramidal Pic de Costabonne
IMG_2138.JPG

 

Gros plan sur les montagnes dominant les anciennes mines de fer de Batère
IMG_2139.JPG

 

La commune de Céret
IMG_2140.JPG

 

Un peu de poésie au sommet du pic de garces
IMG_2141.JPG

 

L’itinéraire traverse le pic pour onduler et passer par un col nommé Pla Bulat. A présent le sentier est nettement plus évident puisqu’il n’y a plus qu’à suivre un balisage jaune. La prise de dénivelé n’est jamais forte mais reste efficace. La hauteur se gagne pratiquement sans effort, et c’est même avec étonnement que nous arrivons à 9h30 au terminus de la route de Fontfreda, fontaine qui ne coule pas actuellement. Cette première partie d’ascension aura été effectuée en 2h24. Là encore, la vue sur le bas Vallespir et au-delà sur les Corbières, vaut bien quelques efforts.

 

Droit devant le pic de Fontfreda
IMG_2142.JPG

 

Le sentier balisé monte en direction du pic de Fontfreda mais évite la cime ; la vue n’est pas meilleure que depuis l’aire de pique-nique. Le sentier vient faire la jonction avec le GR10 qui pourrait également nous conduire tout proche du Roc de France, mais nous avons choisi de suivre la frontière. Donc il faut rester scrupuleusement sur le balisage jaune jusqu’à rattraper la crête frontière sur le Pic de les Salines, après 3h55 de marche. Pas doute, ce sommet est à cheval sur les deux nations puisque au même instant arrivent par le sud de nombreux catalans. Perchés à 1333 mètres, notre horizon vers l’ouest s’est ouvert jusqu’au sommet du Puig Bastiments par delà le pic de Costabonne. Nous avons le souhait de manger au sommet du Roc de France, alors pas de temps à perdre.

 

Suivre sur une dizaine de mètres la direction de Las Illas
IMG_2143.JPG

 

Vue en direction du Ras Moixer
IMG_2144.JPG

 

Toujours le massif du Canigou allant du Puig Gallinás jusqu'au lointain Bastiments
IMG_2145.JPG

 

Pic de les Salines
IMG_2146.JPG

 

Un peu de givre est là pour nous rappeler que nous sommes toujours en hiver
IMG_2147.JPG

 
IMG_2148.JPG

 

Une descente rapide nous dépose au coll del Pou de la Neu ou col du puits à neige. C’est la jonction avec le GR10 laissé une heure plus tôt. Comme notre itinéraire passe sur la crête frontière, il faut s’engager sur le GR10 en direction de l’ouest, mais le quitter aussitôt en longeant une clôture matérialisant la frontière. Il faut ignorer la route bétonnée, bien que celle-ci soit un autre itinéraire pour se rendre aux antennes du Moixer. C’est dans une belle forêt de hêtres que nous évoluons. L’ascension se termine aux antennes du Moixer et d’un pas dynamique nous poussons la marche au point culminant, le Roc de France atteint à 12h05, en 4h33. J’étais déjà venu par le passé sur ces hauteurs pensant avoir gravi la cime mais je m'étais toujours trompé. Je viens de corriger une erreur vieille de 40 ans. Malgré un petit vent frais très hivernal, nous prendrons le repas sur place face au sud.

 

Un peu de documentation au coll del Pou de la Neu
IMG_2149.JPG

 

Pic de les Salines vu depuis le col
IMG_2150.JPG

 

Arrivée sur la cime du Roc de France

418731189_290601887357155_1072093329366447334_n.jpg
 

Vue vers le N/W
IMG_2151.JPG

 
IMG_2152.JPG

 

Pic de Costabonne que l'on peut tristement gravir sans toucher la neige
IMG_2153-001.jpg

 

Une heure de pause plus tard, nous nous remettons en marche alors que du monde arrive. Bien que nous soyons au point le plus éloigné de la boucle, c’est essentiellement de la descente qui nous attend, et quelques variations de terrain. Nous poursuivons un bref instant la ligne de crête avant de retrouver le GR10 pour le quitter aussi vite. Il faut jouer habilement de la carte lors des intersections pour ne pas s’éloigner de l’itinéraire initial. C’est un exercice que nous pratiquerons souvent durant la journée. A cet instant, plus de doute possible, cap vers le nord où l’ombre grandissante des cimes dans notre dos, apporte le froid de saison. Passage rapide au coll del Ric où le relief se redresse une nouvelle fois pour passer sur la Peira Baixa. La vue vers le hameau de Montalba est spectaculaire. Ici plus qu’ailleurs, nous pouvons prendre conscience que le Vallespir est une vallée richement boisée.

 

Roc de France en s'éloignant un peu
IMG_2154.JPG

 

Roc de France en s'éloignant beaucoup
IMG_2155.JPG

 

Montalba d'Amélie dans le creux sur fond de massif du Canigou
IMG_2156.JPG

 

Nouveau col sans nom où il faut basculer main droite, c'est-à-dire à l’est, dans une forêt de châtaigniers cette fois ci. Aucun doute possible jusqu’à retrouver la civilisation quelques 500 mètres plus bas, où cette fois, le sentier se nomme « route des mas », toujours balisé de jaune. Retour efficacement à notre point de départ à 16h45, concluant une boucle de 8 heures. Nous avons un peu piétiné au départ, mais il ne faut pas trainer en cette saison pour finir avant la tombée du jour. Une très belle boucle pour une très belle journée. Merci Corinne pour ton agréable compagnie, ton dynamisme et ton thé chaud.

 

Trace du jour :

Carte_Roc de France.jpg

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 8h00 pour 24,7 km à 3 km/h

Dénivelé positif total : 1730 m – Autant en négatif

Point culminant : 1450m

 

Autres itinéraires possibles :

Roc de France depuis Reynés

Roc de France depuis Amélie-les-Bains



22/01/2024
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 317 autres membres