Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Sur les hauteurs de Serrabone (66)

02/12/2012 : Prieuré de Serrabone – col au pic Ambrosi – aller/retour

Après une semaine de mauvais temps qui a vu la neige enfin recouvrir les plus hauts sommets du département, quoi de mieux qu’un petit circuit sur le piémont pour admirer ces géants de neige.

En ce dimanche, la Tramontane est de sortie également et grâce à ce vent fantasque le ciel est bien dégagé.

Avec Quentin, nous partons à 10h05 depuis le parking du prieuré de Serrabone dans le massif des Aspres. Après quelques minutes on arrive au prieuré et l’on tourne immédiatement à droite en suivant des escaliers et un panneau indiquant : « les crêtes ». Le sentier s’élève doucement au milieu de la garrigue. On ne tarde d’ailleurs pas à dominer le prieuré dans notre dos.

 

 

Le sentier est bien évident entre les chênes verts et les buissons de genévriers. On monte en moins de 20 minutes sur un promontoire depuis lequel on découvre un panorama incroyable sur la plaine du Roussillon et bien sûr la côte Méditerranéenne. On aperçoit même par delà les Fenouillèdes le point culminant des Corbières, le célèbre Pech de Bugarach.

 

Le pech de Bugarach en manteau neigeux 

 

Une courte descente façon toboggan et l’on reprend la montée en direction du col. Le vent se fait sentir mais n’est pas encore gênant. La pente se redresse de plus en plus mais le sentier est bon, ce qui ne ralentit presque pas notre progression. Plus on s’élève et moins la végétation est dense, comme si nous étions en haute montagne, pourtant c’est un paysage Méditerranéen. A 10h55 on arrive au col et là quel choc !!! D’abord la vue sur le massif du Canigou face à nous, mais également la puissance dévastatrice du vent. Les rafales nous secouent, c’est intenable pour Quentin.

 

 

 

Le temps d’admirer le panorama vers les massifs du Canigou, du Madres, du Dourmidou et l’on quitte la crête pour se remettre à l’abri.

 

 

A 11h05 on prend le chemin du retour en sens inverse.

Sans difficulté nous retrouvons le parking à 11h40 à l’abri des rafales et sous un doux soleil de décembre.

 

 

 

Il nous faudra revenir pour effectuer la boucle complète passant par les crêtes. C’est un circuit accessible à tout âge, de préférence hors été car l’endroit est très aride et dépourvu d’ombre.

 

Tracé sur carte IGN

 

Les chiffres de la matinée :

Temps de marche total 1h36 pour 3,8 Km

Dénivelé positif total 438m – autant en négatif

Point culminant 980m.



03/12/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 167 autres membres