Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Vallée du Galbe (66)

31/07/2016 : cabane de la Jaceta – Cabane de la Llosa – Stèle Matutano  sentier des pierres écrites – aller/retour

 

Afin d'échapper aux températures quasiment caniculaires de la plaine, nous avons pris de la hauteur pour aller à la rencontre de la fraicheur, dans la magnifique vallée du Galbe. Pour ce qui est de la fraicheur on ne sera pas déçus, et pour se qui est de la magnifique vallée, elle a tenu toutes ses promesses.

Pour se rendre au départ, on suit la très bonne piste forestière depuis le village d’Espousouille, dans le Capcir. On laisse le véhicule au parking, terme de la piste. A 9h20 on se met en marche par une température modérée, en remontant le torrent du Galbe. Nous suivrons les balises jaunes et rouges du GR Tour du Capcir. Seulement 10 minutes suffisent pour se rendre au coquet refuge de la Jaceta.

 

Oeillets de Montpellier

P1040386.jpg

 

On poursuit la remontée du torrent en suivant la piste forestière. Le bord de ce sentier est bien fleuri, ce qui est déjà une première récompense pour le marcheur contemplatif. Sur le versant opposé au notre, nous apercevons deux cerfs qui semblent peu se soucier des marcheurs d’en face.

IMG_6147.jpg

 

Lys Martagon

P1040395.jpg

 

Orchis tacheté

P1040402.jpg

 

Chardon crépu

P1040390.jpg

 

Oeillet de Montpellier

P1040397.jpg

 

P1040407.jpg

 

La piste monte doucement par de légères inclinaisons jusqu’à se transformer en un bon sentier. On croise régulièrement des petits troupeaux de vaches bien paisibles. Nous arrivons à la passerelle qui enjambe le Galbe à 10h57 pour 1h10 de marche.

IMG_6159.jpg

 

Ici le sentier s’élève alors brusquement. Au sommet de cette butte, à l’écart du sentier, on trouve une stèle à la mémoire de deux gendarmes décédés dans la vallée. Objectif atteint à 10h57 [1h27].

IMG_6162.jpg

 

La vallée vue d'en haut

IMG_6163.jpg

 

Puis nous remontons tranquillement le sentier qui se cambre par à coups sous les contreforts du pic de Terrers. Nous suivons le sentier jusqu’à l’heure du repas. Les garçons ont hâte de prendre en un de repos. On s’écarte alors du sentier pour trouver un peu d’ombre et un torrent. L’endroit est fleuri d’orchis tachetés, parfait pour y avaler le pique nique. Seulement 2h05 suffisent à se rendre dans ce coin de paradis.

 

Pic de Terrers

IMG_6164.jpg

 

Une heure de pause et on reprend un peu la marche en direction des pierres écrites. Au croisement du GR et du sentier vers le vallon des pierres écrites, un brouillard très humide venu de l’Ouest descend rapidement sur nous, enveloppant les paysages qui nous entourent. Il n’y a plus rien à voir, demi tour avant que cette pluie fine ne se transforme en averse.

 

Zone marécageuse où l'on quitte le GR pour prendre à droite la direction des pierres écrites et l'étang du diable

P1040422_stitch.jpg

 

Nous revenons sur nos pas par le même itinéraire. L'horizon s'est bouché. Nous arrivons juste à temps à 15h09 à la voiture car les gouttes deviennent de plus en plus grosses.

 

IMG_6167.jpg

 

Très charmante vallée du Galbe, affluent de l’Aude, où la fréquentation est moindre que dans de nombreuses autres vallées des Pyrénées-Orientales, et qui pourtant ne manque pas de charme.

 

Tracé sur carte IGN 1/25000ième

Capture.jpg

 

Temps de marche total 4h09 pour 10,3 km

Dénivelé positif total : 490 m – Autant en négatif

Point culminant : 2101m



04/08/2016
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres