Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Week-end en igloo (66)

18/02/2012 - Jour 1 : station de ski Les Angles - Font Grosse - cabane de la Balmette

Préambule : j’ai délibérément classé ce récit dans la catégorie des randonnées familiales pour le faible dénivelé quelle présente, mais aux vues des conditions de températures très froides de la nuit pour les enfants, elle aurait pu aussi trouver sa place dans les randonnées sportives, voire extrêmes pour un enfant de 5 ans.

Le départ de ce week-end insolite se situe dans le Capcir, au dessus de la station de ski des Angles. Nous allons suivre Cédric, le guide sympathique de Transpyr66, qui va nous encadrer.

Nous nous engageons à 11h sur la piste de ski de fond de « Font Grosse ». C’est tout plat pendant 2,5km.

 

Le départ de la piste

 

 

Au travers des pins qui bordent la piste, nous pouvons voir sur notre droite l’étang gelé de Balcère. Malgré le volume et le poids de nos sacs chargés par le matériel de « survie », notre progression est bonne.

 

Suivez le guide

 

Pas d’erreur de chemin, nous suivons la piste. Quentin caracole en tête du groupe et Florent avance à son rythme avec ses raquettes de « feu ».

 

C'est tout plat

 

Tout le monde se regroupe au captage d’une fontaine pour faire une pause nécessaire avant d’amorcer vraiment la montée.

 

Regroupement général avant la montée

 

Nous laissons sur notre droite la piste qui se poursuit jusqu’à Balcère, pour nous enfoncer tout droit dans la forêt vers l'Ouest.

Il faut suivre un balisage jaune pas toujours visible à cause de la neige. Cette dernière est de bonne qualité et nos raquettes nous empêchent de nous enfoncer. La prise de dénivelé se fait par pentes successives.

Florent n’a pas le courage de marcher et pour ne pas pénaliser le groupe je vais hisser le petit sur mes épaules : presque 36 kg de charge. La dernière ascension avant l’étang de La Balmette est bien raide pour tout le monde, surtout que les ventres crient famine.

 

Quentin en plein effort

 

A chacun son style

 

A 13h05 toute l’équipe a atteint l’étang pour reprendre des forces pour la suite de la journée. Nous prendrons notre repas face à un soleil radieux.

 

Etang de La Balmette gelé

 

A l’approche de 14h nous reprenons notre marche pour rejoindre notre lieu de campement.

Nous traversons l’étang gelé qui est le chemin le plus logique en hiver. Le sentier estival contourne l’étang par la gauche en forêt.

 

La traversée de l’étang

 

Deux nouveaux raidillons se dressent sur notre chemin. Florent va quasiment gravir le premier mais préfèrera poursuivre sur mes épaules. A l’issu du second nous apercevons enfin la cabane de La Balmette où le reste du groupe nous attend.

Déjà 15h a sonné et il n’y a plus de temps à perdre pour construire nos igloos. La neige n’étant pas homogène, il est impossible de faire des briques avec les gabarits (sorte de caisse en plastique).

Fabrication de l’igloo :

Nous allons faire un monticule avec tous les sacs à dos, le recouvrir de couvertures de survie et ensevelir tout ceci avec de la neige à l’aide de pelles. Pour consolider l’édifice, une personne se met au sommet pour tasser la neige, alors que le reste de l’équipe continue à approvisionner en neige pour donner du volume. Une fois que la partie extérieure a pris suffisamment de volume, il « suffit » de choisir le côté où va se situer la porte, puis de creuser en profondeur pour aller libérer les sacs à dos. Ces derniers ont laissé la place à la future chambre.

 

Extraction des sacs

 

Pour gagner du temps, le reste du groupe va creuser ses chambres dans une congère toute proche. Cette méthode est plus rapide mais laisse une ouverture très grande.

Nous allons continuer en famille la construction de la chambre, creuser en profondeur et en largeur pour donner plus de volume intérieur et pouvoir y passer la nuit à 4 personnes.

 

Chacun participe

 

Agrandissement de la chambre

 

Afin de maintenir une température la plus haute possible, il faut creuser à l’entrée une petite fosse à froid pour aspirer le froid vers l’extérieur. Au final la chambre sera placée plus haut que le niveau de neige extérieur.

 

Igloo terminé

 

A 17h35 notre abri est terminé. Les autres membres du groupe s’affairent à terminer les leurs et c’est à l’intérieur de la cabane pastorale que nous allons nous retrouver tous pour passer la soirée.

 

Goûter dans la cabane

 

Au programme raclette avec les pommes de terre catalanes que nous avons apporté. Malgré le feu dans la cheminée, la température ne dépassera pas les 10°C autour de la table. L’apéritif est convivial mais sera vite avalé et les patates tardent à cuire dans la braise. Les enfants ont froid, trop froid pour bien profiter de la bonne raclette. Il faudra écourter la soirée dans la cabane pour aller se réchauffer dans l’igloo. Et oui, le grand enseignement de ce week-end vient qu’il fait moins froid dans l’igloo.

La nuit est superbe. Un ciel magnifiquement étoilé veillera sur nous.

Couvertures de survie sur le sol, tapis autogonflants et sacs de couchage performants seront nos armes contre le froid. Sitôt la chaleur trouvée dans les couchages les enfants vont s’endormir profondément ; il en sera autrement pour les parents. Je vais passer la nuit adossé à la porte pour « couper » le froid et je vais attendre paisiblement que le jour se lève.

 

Les chiffres du jour :

Dénivelé positif total : 284m pour seulement 9m en négatif

Temps de marche 2h42 pour 5,4Km.

Point culminant 2164m.

3h pour construire l’igloo et 5°C dans l’igloo vers 21h

 

19/02/2012 - Jour 2 : retour par le même itinéraire

Réveil au petit matin avec les premières lueurs du jour, nous attendons au chaud dans nos couchages que le soleil paraisse.

Après le petit-déjeuner pris en commun dans la cabane, nous quittons notre campement à 10h sous un beau soleil. Le retour sera effectué par le même chemin que la veille ; il n’y a plus qu’à suivre nos traces. Tout est facile aujourd'hui et Florent mènera même la troupe pendant la première partie de la descente.

 

Départ de la cabane de La Balmette

 

Les pics Pérics après le lever du jour

 

La traversée de l'étang de La Balmette au retour

 

Malgré le froid dans la cabane, ce fut un merveilleux week-end que nous ne sommes pas prêts d'oublier.

Un grand merci à Cédric pour sa patience et sa sympathie.

 

Les chiffres du jour :

Dénivelé positif total : 19m - Dénivelé négatif total : 301m

Temps de marche 2h01 pour 5,4Km.

Point culminant 2164m.

 

 



20/02/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres