Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

El Balandrau et Puig de Fontlletera en boucle depuis La Roca

08/06/2024 : La Roca (1010m) – route forestière – Puig d’en Bullici (1911m) – Pel de Ca (1941m) – Montroig (1991m) – Puig Cerverís (2205m) – Serra de la Canya – El Balandrau (2585m) – Coll dels Pics (2403m) – Puig de Fontlletera (2583m) – Collada de Fontlletera (2127m) – Collet de la Gralla – Tregurá de Dalt – route GIV-5264

 

El Balandrau est l’un des sommets principaux au sud la crête frontière où trône l’imposant Pic du Géant ou El Bastiments, à l’est des Pyrénées. El Balandrau est une cime qui domine par son versant nord la haute vallée du río Freser. Sa forme pyramidale lui permet d’être facilement identifiable parmi un ensemble de sommets d’altitudes semblables. Cette randonnée aborde cette cime par son versant Sud en suivant une longue crête à l’apparence débonnaire. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, l’ascension sera longue et parsemée de bosses. Sous un ciel gris et humide, c'est avec Yannick que nous nous mettons en marche à 7h50 depuis la route de La Roca, dans la vallée du Ter.

Le départ du sentier se trouve exactement dans le village de La Roca, balisé de jaune. Il s’élève doucement en direction de l’ouest jusqu’à gagner une piste forestière. Nous suivons alors cette piste qui est bien agréable jusqu’à ignorer un croisement sur notre droite. C’est une erreur que nous allons payer très vite. J’avais trouvé une trace de sente qui remontait le ravin du Clot de Ventolá, or la végétation est impénétrable. Il faut se rendre à l’évidence que seuls les quadrupèdes fortement poilus peuvent se frotter à ces ronciers denses ; nous ne sommes pas équipés pour cela, alors demi-tour. Il est déjà 9 heures et nous venons de perdre du temps inutilement. Retour sur la piste donc jusqu’à avancer toujours cap à l’Ouest. Enfin, au niveau d’une clôture, prendre sur la droite dans les pelouses pour s’élever jusqu’à trouver une crête. C’est cette dernière que nous allons suivre qu’à son point culminant.

 

Première information au dessus de La Roca

IMG_2471.JPG

 

Le sentier est richement fleuri
IMG_2472.JPG

 

A ce croisement, suivre "Collada Verda"
IMG_2473.JPG

 

Le village de Tregurá de Dalt où nous passerons dans 7 heures
IMG_2474.JPG
 

Rencontre avec le jurassique
IMG_2478.JPG

 

Une fois hissé sur la large crête herbeuse, tout devient plus évident et facile au niveau de l’orientation. Il suffit de suivre une sorte de piste qui conduit sur le premier sommet du jour, le Puig d’en Bullici. Nous pouvons voir depuis cette cime l’intégralité de la crête à suivre. Il y a visuellement beaucoup de marche. Nous avons du retard à rattraper, alors nous enchainons sans faire de pause. Nous suivons au mieux la crête même si un sentier passe dessous pour lisser les ondulations. C’est à 10h45 que nous touchons la seconde cime du jour en 2h45, il s’agit du Montroig. Pause restauration et panoramique.

 

Montroig au bout de la crête

IMG_2480.JPG

 

Sommet du Montroig, les objectifs suivants
IMG_2482.JPG

 

La crête est semblable aux Highlands Ecossais, surtout avec ce ciel laiteux qui ne veut définitivement pas se dégager. Le terrain s’affaisse à la collada de Meianell où de nombreux 4x4 sont stationnés. C’est visiblement un point de départ de randonnée, car de nombreux panneaux donnent de multiples informations sur la réserve locale. La reprise de hauteur qui suit ce col se fait aisément, toujours sur pelouse moelleuse et grasse. La cime suivante est clairement en point de mire, en forme de plateau, avec 240 mètres de prise de hauteur. Son ascension est faite à 11h50, après 3h40. Il s’agit du Puig de Cerverís. C’est un sommet quelconque qui culmine quand même à 2205 mètres.

 

Divers panneaux à la collada de Meianel
IMG_2483.JPG
 
IMG_2485.JPG

 
IMG_2486.JPG

 

La cime du Puig de Cerverís au bout du bout, toute plate

IMG_2484.JPG

 

Depuis le Cerverís, vue vers le N/W
IMG_2487.JPG

 

Depuis le Cerverís vue sur la suite de la journée
IMG_2488.JPG
 

A partir du Cerverís, la crête prend la direction avec un cap plein nord, et s’affaisse une nouvelle fois. Il faut longer une clôture où une course de trail se prépare à en croire le nombre excessif des rubalises. Le terrain est facile, la marche tout autant. Pourtant, lorsque nous engageons l’ascension de la rampe terminale, les pas sont plus courts, les jambes plus lourdes, la marche plus heurtée. Nous avoisinons quand même les 1800 mètres de dénivelé positif accumulés. Nous en avons fini avec la pelouse pour laisser place à la pierre. Le Balandrau est gravi à 13h03, en 4h47. A voir le monde qui est sur place, qui arrive encore et qui en est parti, c’est le sommet local à avoir impérativement dans sa liste de courses. Il faut dire que c’est un belvédère idéalement placé pour observer les hauts sommets frontaliers, tout comme la haute vallée du Freser et le sentier des ingénieurs GR11. Bien qu’un vent d’altitude souffle un air froid désagréable, il est possible de trouver un abri en versant nord pour y prendre le repas.

 

Sur la Serra de la Canya, le Balandrau pointe sa cime

IMG_2490.JPG

 

L'objectif n'est plus très loin
IMG_2491.JPG

 

Vue vers le Nord/Ouest
IMG_2492.jpg
 
Vue vers le Nord
IMG_2495.JPG

 

Vue vers le Nord/Ouest
IMG_2496.JPG

 

Le proche Puig de Fontlletera
IMG_2497.JPG

 
IMG_2498.JPG

 

La haute vallée du río Freser avec le Bastiments au fond
IMG_2501.JPG

 

Nous sommes sur le point le plus haut du jour mais aussi le plus éloigné. A 14h12, lorsque nous nous remettons en marche, nous nous demandons s’il est raisonnable de gravir un nouveau sommet. Nous effectuons la descente du Balandrau par sa crête Est, en prenant bien soin de gravir les Tres Pics, car le sentier évite négligemment ces trois petits sommets casse-pattes. A partir du coll dels Tres Pics, l’ascension qui va suivre est facultative ; il est tout à fait possible d’emprunter un sentier qui va au plus direct à la collada de Fontlletera. Il n’y a « que » 180 mètres d’ascension sur un sentier astucieusement tracé dans la pierre. Nous sommes sur le Puig de Fontlletera à 14h57 [5h33]. Il eut été dommage de l’éviter, car il offre une large vue sur la suite de l’itinéraire du jour.

 

Au coll dels Tres Pics en regardant vers le nord
IMG_2502.JPG

 

¡Cumbre!IMG_2507.JPG

 

La crête à suivre jusqu'à son extrémité
IMG_2503.JPG

 

Au loin le Pic de Costabonne et Puig de la Pastuira au premier plan
IMG_2504.JPG

 

Balandrau au fond et Tres Pics devant
IMG_2505.JPG

 
IMG_2506.JPG

 

A présent, il nous faut descendre la longue crête sud du Fontlletera. Pas de difficulté particulière de marche ni d’orientation. La perte de dénivelé est rapide. Petite pause pour voir tout proches de nombreux isards peu farouches, et nous enchainons. Au niveau de la collada de Fontlletera où persiste un minuscule étang, un sentier se dessine balisé de jaune. Il conduit à une piste au Collet de la Gralla. A partir de ce col, le sentier coupe les lacets de la piste forestière, pour conduire au niveau d’un belvédère où trône une ostentatoire croix de bois. Il est 17 heures et une pause friandises devient nécessaire afin d’affronter un final long sur bitume.

 

Une harde d'isards ne connaissant pas le stress
IMG_2509-001.JPG

 

A moins de 15 mètres, même pas peur !
IMG_2510-001.JPG

 

El Balandrau et Tres Pics  versant Sud/Est
IMG_2513.JPG

 

Dans le lointain Vilallonga de Ter où nous nous rendons depuis le collet de la Gralla
IMG_2514.JPG

 

La traversée de Tregurá de Dalt est l’occasion de visiter ce charmant village restauré en pierres locales avec beaucoup de goût. Par contre, inutile de chercher un quelconque sentier, il faut avaler le goudron. Nous allons perdre du temps dans Tregurá de Baix pour chercher vainement un sentier qui n’existe pas. Nous avons du mal à nous résoudre à marcher sur le bitume pendant pratiquement 10 km. Alors, la fatigue aidant, les jambes deviennent lourdes et le pouce se redresse pour appeler de d’aide. Nous serons pris en stop à 4km de notre point de départ. Fin de la rando à 18h10 après tout de même 8 heures de marche effective. Un beau parcours qui ne ménage pas les organismes.

 

La croix de bois dominant le village de Tregurá de Dalt
IMG_2516.JPG

 

Trace du jour :

Carte-Trace.jpg

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 8h00 pour 32,5 km à 4 km/h

Dénivelé positif total : 2116m – Dénivelé négatif total : 1789m

Point culminant : 2585m

 

Autre façon de se rendre au Balandrau : https://randoludo.blog4ever.com/pics-de-gra-de-fajol-balandrau-et-torreneules-par-la-coma-de-freser



12/06/2024
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 317 autres membres