Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

La boucle du pic Aubeil (66)

05/05/2012 : Belesta – Pic Aubeil – Chapelle St Barthelemy – Dolmen – Belesta

Cette balade est directement tirée de Pyrénées Magazine N°141 Avril-Mai 2012.

Il faut se rendre au village de Belesta-de-la-frontière et se garer au niveau de la cave coopérative ; c’est d'ici que nous allons démarrer cette boucle. Sous un beau soleil de printemps, aux alentours de 14h, nous nous mettons en marche en direction de la mairie, pour aller chercher le point de départ « officiel » de cet itinéraire.

 

Le village de Bélesta

 

Le départ se trouve au niveau d’une aire pour camping-cars. Nous allons suivre un balisage jaune.

 

Quentin au départ

Le chemin descend, jusqu’à un cour d’eau à sec en ce jour, pour remonter en pente douce le long de vignes et garrigues. Les fleurs sont déjà de sortie pour colorer les talus et aiguiser notre curiosité.

 

Ici du ciste blanc

 

Toujours en pente douce nous évoluons à présent entre vignes et chênes verts.

 

Sous les chênes

 

Le chemin coupe la route départementale D38 pour repartir en face sur une large piste plus aride. Cette fois la pente est un peu plus prononcée mais quelques lacets viennent faciliter la prise de dénivelé.

Florent n’est pas en grande forme alors que Quentin a pris de l’avance.

 

Un peu d'aide à Florent

 

La piste va longer une plantation de cèdres pendant quelques hectomètres et c'est au dernier moment que l'on découvre notre objectif de l’après-midi. Elle passe à plat sous le sommet et l'on doit tourner sur notre droite pour monter un sentier assez raide afin d'atteindre la cime du Pic Aubeil. Cette montée est très brève, moins de 10min.

 

L'ultime montée

 

Tout est bien expliqué

 

Malgré son altitude modeste le pic Aubeil (540m) nous récompense généreusement de nos efforts en offrant une belle vue sur une partie souvent cachée du département des Pyrénées-Orientales : le Fenouillède et plus précisément les coteaux de Caramany. Le massif du Canigou jouant à cache-cache sous les nuages, nous porterons notre regard vers la plaine du Roussillon, l’ermitage de Forca Réal et plus au loin le pech de Bugarach.

Comme il est l’heure du gouter, les garçons vont faire le plein d’énergie en observant le ballet des nombreux papillons qui virevoltent autour de nous.

 

Un joli papillon machaon

 

 

 Le sommet et tout à droite Forca Réal

 

Alors que l’on flânait au sommet, un orage lointain annonce sa présence. Déjà le pech de Bugarach a disparu et le tonnerre gronde. Sans plus attendre nous redescendons au croisement pour couper la piste et suivre un petit chemin qui passe sous un pylône électrique. Nous allons en direction d’une chapelle en ruine, qui sera vite atteinte.

 

La chapelle médiévale ruinée de Saint-Barthélémy de Jonquerolles

 

 

Nous aurions aimé profiter plus longtemps de cette chapelle nommée Saint Barthélémy, mais la menace de pluie est bien réelle.

 

A droite du pylône le sommet d'où l'on vient et au premier plan les restes de la chapelle

 

Sous le commandement de Florent, nous nous remettons en route en direction cette fois d’un dolmen. Il faut bien suivre le balisage jaune mais le dolmen est bien signalé. Juste le temps de prendre une photo et l’on ne fera que passer.

 

Le domen du Moli del Vent

 

Cette fois l’orage est imminent. Au pas de course Florent dévale le petit sentier de muletiers qui plonge vers le village. C’est un petit sentier qui traverse un bosquet de chênes verts, et arrive au niveau du village à un captage de source. Le tonnerre gronde de plus en plus pour annoncer que la pluie va arroser les collines. Encore quelques centaines de mètres pour rejoindre la cave coopérative où nous avons laissé notre véhicule et nous sommes heureux d’avoir gagné la course contre la pluie. Sitôt installé à l’abri dans la voiture que l’eau des nuages tombe sur nous avec toute la violence d’un orage estival.

 

Je recommande à tous cette sympathique boucle où les paysages sont variés ; chacun trouvera une motivation personnelle à faire cette boucle : nombreuses fleurs, vestige de chapelle ou dolmen. Il n’est pas nécessaire de monter au pic pour aller rendre visite aux deux curiosités que sont la chapelle et le dolmen, pour cela, il suffit de prendre la boucle à l’envers et de revenir sur ses pas.

 

Le tracé GPS sur carte IGN

 

La balade en chiffres:

Temps à la montée 2h03 – 1h05 de descente

Temps de marche total 3h08 pour 9 Km

Dénivelé positif total : 291m – autant en négatif

Point culminant 540m.



07/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 167 autres membres