Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

La grande boucle des lacs de Nohèdes

02/10/2011 : Montailla - col de Portus (1736m) - Gourg Nègre - Gourg Estelat -  estany del Clot - Montailla

 

Le départ de cette randonnée sauvage, loin des pôles d’attraction que sont le Canigou ou le Carlit, se situe au fin fond de la vallée de Nohèdes. A ce propos pour trouver le point de départ du sentier, rouler 4 km après le village éponyme tout en restant sur la route de droite qui longe la montagne, vers 1200m vous trouvez le terminus.

Le départ fut donné à 10h. Le sentier démarre dans une belle forêt de hêtres où les champignons ont poussé depuis plusieurs jours. La pente est parfois prononcée mais le sentier est suffisamment propre pour ne pas rendre la montée pénible. Le fond de l’air est encore frais ce qui est un avantage pour monter sans peine.

1-En sous-bois.JPG

 

Le sentier coupe en plusieurs endroits la route forestière que nous avons quitté au départ. Après une heure de montée (vers 1620m) tout en sous bois, le sentier arrive une énième fois sur la piste qu’il va falloir suivre d’abord sur la droite. Un cairn est là pour rappeler la jonction, les marquages habituels sont rares dans ce massif. La piste nous amène rapidement à un carrefour. Nous choisissons de partir vers le Gourg Nègre, donc direction col du Portus.

2-Intersection des lacs.JPG
 

 

Nous allons évoluer pendant encore une heure sur cette piste qui passe par le col du Portus. Ici, nous trouvons des véhicules qui sont montés par la vallée d’Evol.

Suivre la flèche pour la suite de l'itinéraire.

3-col du Portus.JPG

 

Le soleil est maintenant bien présent et l’ombre des pins est la bienvenue. Au dessus de nos têtes tournoient de nombreux vautours qui nous accompagneront toute la journée. Attendent-ils une faiblesse de notre valeureuse équipe pour prendre leur repas ?

 

Dans notre dos culmine à 2172m le Mont Coronat.

 

Au terminus de la piste se trouve une cabane de berger avec un troupeau de vaches encore en estives. Nous trouvons un sentier sur notre droite qui monte cette fois vraiment fort.

 

Il hésite entre les deux rives du ruisseau qui descend du lac. Il faut être bien attentif au sentier car seuls des cairns indiquent la bonne direction. Quelques pauses s’imposeront pour mieux avaler ces 200 derniers mètres de dénivelé. Cela nous permis d’admirer, en nous retournant, le massif du Canigou sur son versant Ouest jusqu’au pla Guillem, ce même pla Guillem que nous avons parcouru en juillet dernier dans le brouillard.

Le lac enfin atteint, il est grand temps de se restaurer. Le temps est au beau fixe ce qui rend l’eau du lac limpide, permettant d’observer de nombreuses truites.

 

Gourg Nègre appelé aussi lac d’Evol.

 

Pour poursuivre le chemin vers le lac suivant, le chemin se situe proche du déversoir. C’est au départ le même itinéraire qui mène au refuge le plus haut du massif : le refuge de la perdrix. La pente est plutôt raide mais il y a moins de 100m à monter.

 

Vue dominante du Gourg Négre

 

Nous en avons fini pour les montées et c’est avec plaisir que l’on tourne à droite en direction du Gorg Estelat appelé aussi lac de Nohèdes. Le sentier descend droit dans les pins et coupe même une source où nous nous empressons de faire un plein d’eau fraiche.

 

Gourg Estelat appelé aussi lac de Nohèdes

 

Le lac Estelat est de toute beauté, une eau encore plus limpide et lumineuse que le précédent. La baignade sera évitée de justesse. Le sentier file à présent vers l’Est avec en toile de fond le majestueux Canigou.

 

Par un sentier nous regagnons une nouvelle piste qui nous conduira à l’Estany del Clot. C’est le plus petit et le moins haut des 3 étangs mais il n’en demeure pas moins charmant.

 

Au niveau du refuge pastoral, rester sur la piste de droite qui nous conduira en quelques pas au croisement du matin. Le retour se fera donc par le même itinéraire emprunté quelques heures plus tôt, en forêt.

Ainsi s’achève une belle boucle de 930m effectué en 5h30. Elle est à conseiller à tous bons marcheurs, pour son côté sauvage et confidentiel ; une carte et une boussole sont toujours nécessaires car le balisage est parfois absent.

 

Tracé du jour sur carte IGN 1/25000

Panorama carte.JPG



03/10/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 189 autres membres