Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Boucle hivernale au Barbet

11/12/2010 - Jour 1 : Mariailles - GR10 - Col de Ségales (2040m) - refuge de Bonne Aïgue - Fontaine de la Perdrix - refuge des Cortalets

 

Un mois après mettre égaré sur le GR10 en direction du refuge de Mariailles je décide cette fois de partir de ce point pour rejoindre le refuge des Cortalets et ainsi en marchant en sens inverse, découvrir le passage que nous n’avons pas su trouver.

Le départ sera 500m sous le refuge de Mariailles, la piste gelée m’interdit de monter plus haut. Il y a un peu de neige sur les cimes mais rien de sérieux encore sous les 2000m. Il n’a plus neigé depuis un mois. Le sentier du GR10 est bien marqué au départ de la cabane forestière. Il part en forêt, à plat vers le Sud et ne tarde pas à changer de versant en traversant le ruisseau de la Llipodère. Le col Vert est atteint sans difficulté et le faible dénivelé à prendre se fait en douceur. La traversée du ruisseau du Cady va se faire avec prudence car il est gelé par endroit.

 

 

Un petit effort et le croisement vers le refuge Arago est atteint.

 

La vue est intéressante sur Mariailles et les hauts sommets Espagnols

 

A présent je vais marcher en terrain inconnu, je n’ai jamais parcouru cette partie du GR10. Le chemin est en balcon et ne présente aucune difficulté. Il est plutôt plaisant et parfois monotone. Nouveau col rallié qui ne fait pas vraiment col d’ailleurs, c’est plus un changement de versant : col de Segalès (2040m). Le sentier court de niveau sous le pic Quazemi pour franchir le col de la jasse d’en Vernet. Pas un mètre de dénivelé n’a été gagné ni perdu d’ailleurs. De là je peux apercevoir le refuge de Bonne Aigue droit devant.

 

Col de la jasse d'en Vernet

 

Encore un peu de sous-bois en descente et le sentier s’engage dans les conques sous le Pic du Canigou. Cette fois la neige est là. Il faut se faufiler au milieu d’un enchevêtrement de roches.

 

 

Le chemin est bien marqué par la présence de cairns émergeants au dessus de la neige. La sortie de ce slalom me conduit à la piste et donc au fameux croisement manqué un mois plus tôt.

 

Celui-là je ne l'oublierai pas

 

Le refuge de Bonne Aigue est atteint en 10 minutes. 13h20 il est grand temps de passer à table. Le soleil rayonne et le vent est absent, c’est idéal pour se restaurer dans de bonnes conditions. Un autre randonneur me tiendra compagnie durant cette pause.

14h05 , l’heure de repartir en direction du refuge des Cortalets. Un gros morceau de la journée se présente à moi. Il s’agit de reprendre 500m de dénivelé pour atteindre la fontaine de la perdrix. Le sentier monte d’abord en lacets courts avec des bouts droits bien raides. Il s’agit de le prendre avec calme, ce moment dans le dur doit de toute façon être franchit. En arrivant à l’abri de la Casteille l’essentiel du dénivelé est acquis et c’est à flanc de montagne que l’on gagne la fontaine de la perdrix. Autant dire qu’en cette saison elle ne coule plus à cause du gel.

A présent je n’ai plus qu’à me laisser descendre vers le refuge des Cortalets. La neige est un peu plus abondante à l'approche du laquet.

 

Etang de l'Estagnol gelé

 

Il est 16h20 quand j'arrive au refuge et le bâtiment est vide, pas de dispute donc pour choisir ma place. Je dois préciser qu’il y a des couvertures à disposition dans le bâtiment d’hiver ce qui est une première pour moi dans ce chalet. Que le gardien en soit remercié.

J’en profite donc pour faire une petite sieste et attendre la nuit tombante afin de prendre mon repas du soir. La nuit est arrivée et je reste toujours seul, là encore une première aux Cortalets en hiver. Enfin seul pas tout à fait car 2 invités habitués des lieux vont surgir brusquement : le froid glacial (4°C) et le vent de tempête.

 

10/12/2010 – Jour 2 : Refuge des Cortalets - Pic du Barbet - porteille de Valmanya (2591m) - Pla du Cady - Cabane Arago - Mariailles

 

Le vent a soufflé très fort durant toute la nuit, les volets ont battus souvent et mon sommeil ne fut pas bien reposant. Réveil à 6h30 mais le froid ne m’insiste pas à sortir de mon couchage. 3,8°C dans la cuisine pour prendre rapidement un cappuccino et je prends la direction du Barbet. Le vent trop violent m’interdit de tenter une improbable ascension du Canigou.

 

Lever du jour sur le sommet

 

Je prends la direction du Barbet au niveau de la fontaine des Cortalets. A la sortie du bois le vent impose sa présence avec force. Aucun équipement particulier n’est nécessaire pour évoluer vers le sommet, la neige n’est pas assez gelée. Les crampons ne seront pas nécessaires cette fois, seul mon piolet me servira de canne.

 

La montée vers le sommet du Barbet

 

Le sommet est atteint en 1h20. Quel plaisir avec un air si pur, la vue porte jusqu’à la mer. De-là il semble que l’on pourrait toucher le sommet du Canigou de la main.

 

Droit devant la brèche Durier et à droite la face Est du Canigou

 

Antécime du Barbet 2632m

 

 

Le vent, encore lui m’incite à changer de versant rapidement et en effet la descente sur la porteille de Valmanya est à l’abri.

 

Vue sur le versant "cheminée" du Canigou

 

 

Rien de compliquè à présent, il me suffit de descendre prudemment Sud/Est vers le pla de Cady. Au bas de ce pierrier, je trouve avec étonnement la fontaine Font Nostra qui coule encore. Un isard déboule dans mon dos pour traverser le pla de Cady en quelques bonds. C’est toujours avec plaisir que je prends le temps d’admirer la grâce de ces caprins.

 

Il faut suivre à présent l’itinéraire indiqué par de petits piquets marqués de jaune, sortant du sol, jusqu’à trouver un sentier menant à la cabane Arago. C’est ici que je prendrai mon repas à l’ombre de la cabane et au pied de la source. Sans vent et avec le soleil bien haut, la température atteint cette fois les 15°C : un pur bonheur de randonneur. Le bout de chemin qu’il me reste me conduit rapidement au GR10 quitté la veille. Je n’ai plus qu’à tourner à gauche pour retourner vers Mariailles et mon point de départ. Il sera atteint sans encombre.

Ce beau week-end de marche se termine sous le soleil de décembre.

 



09/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres