Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pic de Brasseil dit Dent d’Orlu depuis Orlu

15/10/2023 : Orlu (852m) – Col de l’Osque (1404m) – Jasse de Cabane Longue – Pic de Brasseil (2222m) – aller/retour

 

Depuis le temps que je lui tourne autour, je cherchais un itinéraire élégant pour être à la hauteur de ce sommet si esthétique. Quoi de plus naturel donc, pour gravir cette Dent d’Orlu, que de partir du village dont elle tire son surnom, puisque son nom moins repandu est le pic de Brasseil. Depuis le centre du village, il s’agit de suivre la boucle du trail local, pour accéder jusqu’à la cime. Départ à 6h45 depuis le centre du village en direction du col de l’Osque. Le sol est détrempé et le ciel extrêmement bas. La visibilité ne dépasse pas les 50 mètres, un véritable temps automnal ariégeois. Tournez à gauche à la sortie du village en s’élevant sur une route qui devient rapidement piste forestière ; il s’agit du GR107 variante. Au niveau d’une citerne, tourner à droite en s’élevant au-dessus de la citerne ; c’est un raccourci qui réduit la marche sur piste. Je passe au col de l’Osque à 7h56, pour une montée en 1h11.

 

IMG_1855.JPG

 

La descente sur le versant nord n’est pas immédiate. Il pleut à cet instant. J’insiste jusqu’à parvenir sur la piste venant d’Ascou. Tourner alors à droite jusqu’au terme de la piste. On peut trouver cela monotone ou ennuyeux, mais sur une piste, ça déroule efficacement, d’autant qu’il n’y a ni visibilité, ni champignon pour venir distraire la marche. Je parviens au terminus à 9h07, en 2h18. La pluie vient de cesser mais l’ambiance générale reste très humide.

 

Il faut tourner à droiteIMG_1857.JPG

 

IMG_1856.JPG
 

La Jasse de Cabane Longue dit également parking de la poêle à frire, est le point de départ de la voie normale. Cela représente une élévation de 720 mètres jusqu’au sommet. Les topos annoncent depuis ce point 1h50 d’ascension pour randonneurs. De nos jours, un bon traileur mettra 50 minutes sur un tel sentier pour effacer ce dénivelé. Combien mettra un randonneur cinquantenaire usé ? J’engage le pas sur cette rampe au balisage jaune, pour prendre de la hauteur. Le sentier passe tout d’abord dans une clairière, puis s’élève en forêt jusqu’à sortir à découvert sur une crête. La pente est forte mais ce n’est rien à côté du final. J’arrive au pied de la rampe terminale à 10h01, en 3h05 ; c’est une sorte de croisement vers le col de l’Egue plus à l’Est. L’ultime portion de l’itinéraire est très raide sur des dalles rendues glissantes par l’humidité générale. Ce n’est déjà pas simple par temps sec, alors par temps humide ce n’est pas le meilleur moment de la journée. Je sors légèrement à l’ouest du sommet, sur un bout de crête qui serait ludique si ce n’était pas une savonnette sur glace. Finalement je parviens au sommet à 10h18, le tout en 3h32 pour 1570 mètres de dénivelé positif tout de même. La visibilité est toujours aussi réduite, et un petit vent bien froid s’invite. Demi-tour à 10h46.

 

Point de départ "officiel"IMG_1859.JPG

 

Toutes les informations sont présentes pour faire une agréable ascension

IMG_1858.JPG
 

L'automne et ses couleurs
IMG_1860.JPG

 

Le sentier est immanquable
IMG_1861.JPG

 

La visibilité est toujours très réduite
IMG_1863.JPG

 

Au pied de la rampe finaleIMG_1865.JPG

 
IMG_1864.JPG

 

La vue est.... sensationnellement bouchée
IMG_1866.JPG

 
IMG_1867.JPG

 IMG_1874.JPG

 

Le bout d'arête d'où je suis sorti
IMG_1868.JPG

 

Vue vers le sud en direction de la vallée d'en Beys
IMG_1869.JPG

 
IMG_1870.JPG

 

Passage encore plus délicat à la descente sur les dalles mais une fois rendu au faux col, tout va dérouler. L’ambiance humide ne permet pas ce jour de réaliser une boucle en sécurité, alors je vais revenir par le même itinéraire. Le versant ouest du pic de Tarbésou se dévoile pratiquement intégralement. Les couleurs automnales sont bien présentes, et l’on regrette la couleur grise du ciel pour rehausser le panorama. Je suis de retour au parking de la poêle à frire en 4h25. La suite n’est qu’une longue piste forestière où la marche rapide permet d’avaler les kilomètres aussi vite que possible. Tourner une nouvelle fois pour reprendre de la hauteur jusqu’au col de l’Osque. Chose faite en 5h16. Il reste alors la plongée sur le village d’Orlu. Fin de cette découverte très forestière à 13h15 pour un total de 6h01. Pour la vue il faudra revenir, pourquoi pas en escalade ?

 

Le sentier passe sur la crête

IMG_1877.JPG

 

Lorsque l'horizon s'ouvre, les couleurs sont étonnantes
IMG_1878.JPG

IMG_1879.JPG

 

Versant ouest du pic de Tarbésou
IMG_1880.JPG
 

Le versant sud de la Dent, unique accès pour randonneurs
IMG_1881.JPG

 

Trace du jour :

Carte_IGN_Dent-d_Orlu.jpg

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 6h01 pour 27,5 km à 4,5 km/h

Dénivelé positif total : 1790m – Autant en négatif

Point culminant : 2222m



17/10/2023
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 317 autres membres