Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pic de Cimet et Pic de l’Homme par la vallée d’Orgeix

17/07/2022 : Parking de La Llau (1414m) – Pic de Cimet (2423m) – Col des Clotes (2260m) – Sarrat de Coste Rébenc – Serre de Canras – Pic de l’Homme (2464m) – Lac d’Aygue Longue – Parking de La Llau

 

Cette randonnée propose de rendre visite à un sommet au profil très acéré, ainsi qu’un bout de crête menant à un sommet peu visible mais offrant l’un des plus riches panoramas de son secteur. C’est par une journée caniculaire de plus, que je me lance avec Carole à 7h35, depuis le parking de la llau, dans la haute vallée de l’Oriège. La température est fraiche, sous les 20°C, l’occasion de marcher sans effort. Suivre le balisage jaune dans la forêt de hêtres. Le sentier débouche sur une clairière où se trouvent une cabane de berger et une passerelle. C’est aussi la fin de la fraicheur de la forêt. Le temps d’observer la suite de l’itinéraire qui n’a rien d’évident depuis là où nous nous trouvons, qu’un troupeau de vaches Aubrac débarque pour prendre place ; il faut donc enchainer pour ne pas déranger les grosses bêtes à cornes.

 

Cabane de la coume

IMG_0001-001.JPG

 

Le sentier vers le lac d'Aygue Longue rive droite
IMG_0003.JPG

 

Il y a foule de bon matin !
IMG_0004.JPG

 

Le sommet que nous convoitons est le pic de Cimet, une canine invisible depuis le vallon où nous nous trouvons. Il faut donc passer la crête à l’est pour l’apercevoir. Ne trouvant aucun passage accessible depuis la passerelle (il en existe un mais nous ne l’avons pas vu spontanément), nous poursuivons le sentier qui passe sous des barres rocheuses. Sitôt les barres rocheuses dépassées, s’engager alors pleine pente à main gauche dans un terrain fait de rhododendrons et de myrtilles. C’est le versant ouest du Sarrat de Coste Rébenc, donc nous profitons de l’ombre un maximum de temps. Le terrain est coupé de nombreuses sentes de moutons suivant les courbes de niveau. Cela ne présente aucune aide pour nous, mais il est toujours étonnant de constater combien les animaux façonnent à leurs profits, un terrain complexe. Nous visons la côte 2438m que nous atteignons à 10h05, après 2h29 de montée continue. C’est la rencontre avec le soleil, et ce dernier ne  nous quittera plus de la journée. Pause contemplative méritée.

 

Premier regard vers des cimes connues

IMG_0005.JPG

 

Le fond de vallée d'où nous venons - massif de Tabe au fond à droite

IMG_0007.JPG

 

La pente est excessivement raide
IMG_0008.JPG

 

Pic de Cimet, étonnante canine végétale

IMG_0010.JPG

 

Etang d'Aygue Longue partiellement visible sous le pic éponyme

IMG_0009.JPG

 

Vers le sud/est l'étang de Déroun

IMG_0011.JPG

 

Serre de Canras

IMG_0012.JPG

 

Vue vers l'Ouest

IMG_0013.JPG

 

Cimes majeures du Donezan

IMG_0015.JPG

 

Puis nous repartons dans les pelouses à marmottes vers le sud. Il faut descendre dans la cuvette par des sentes à moutons, jusqu’au point bas 2260m, et s’élever à nouveau sur la rude pente de l’arête sud/ouest du pic de Cimet. De loin, cela paraissait inaccessible, mais finalement il y a une sente et des cairns. C’est étonnamment facile, et nous en profitons. Nous voilà au sommet à 11h19 en 3h31. La vue sur le pic de Brasseil dit Dent d’Orlu est étonnante ; nous sommes face à un profil que nous ne lui connaissons pas.

 

Le proche pic des Estagnols

IMG_0014.JPG

 

Arête sud/ouest du pic de Cimet
IMG_0016.JPG

 

Vue N/E depuis le sommet

IMG_0018.JPG

 
IMG_0021.JPG
 

Etang de Naguille
IMG_0019.JPG

 

IMG_0020.JPG

 

Gros plan sur le Puig de Portella Gran et Pic Péric derrière

IMG_0022.JPG

 

Demi-tour pour se rendre au col des Clotes et se lancer en suivant sur le Serrat de Coste Rébenc. La vision sur les pentes à venir est trompeuse, car c’est plus facile et plus rapide que le terrain ne le laisse paraître. L’horloge tourne, la faim se fait sentir. Impossible de prendre le repas sur le point haut de 2438 mètres de Coste Rébenc car c’est envahi d’insectes volants harcelants, alors nous avançons jusqu’au col 2374 m. Ici c’est nettement plus fréquentable. Nous aurions aimé un peu d’ombre pour échapper au soleil brulant, mais il n’y a rien sur cette crête herbeuse. Repas à 12h45 [4h25].

 

Autre profil du pic de Cimet

IMG_0024.JPG

 

Etang d'Aygue Longue où nous serons dans quelques heures
IMG_0025.JPG

 

Un bout amont de l'étang de Naguille et étang Déroun
IMG_0026.JPG

 

Nous reprenons la marche vers le sud sur la crête à 13h30. La crête ondule sur de la pelouse jusqu’à parvenir tout proche du pic de l’Homme sur un passage rocheux nettement plus technique. On peut éviter facilement ce passage en passant en versant Est bien au dessus de l’étang Déroun, mais il faut suivre cette sente depuis le point culminant de la Serre de Canras. Il est trop tard pour nous, il faut faire face. Quelques pas de II sup et le pic de l’Homme s’offre à nous à 14h25 en 5h21. Ce sera le point culminant du jour avec 2464 mètres.

 

Serre de Canras finissant au pic  de l'Homme

IMG_0027.JPG

 

Etang Tort
IMG_0028.JPG

 

La partie de crête débonnaire
IMG_0029.JPG

 
IMG_0030.JPG

 

Passage inévitable mais il y a des prises
IMG_0031.JPG

 

Pont de pierre naturel
IMG_0033.JPG

 

La crête d'où nous venons
IMG_0034.JPG

 

Sommet du pic de l'Homme
IMG_0042.JPG

 IMG_0037.JPG

 

Le vallon de l'Estagnas

IMG_0039.JPG

 

Etang Tort
IMG_0040.JPG

 

Plein centre le pic d'Esquine d'Ase

IMG_0041.JPG

 

IMG_0040_panorama.jpg

 

Le point de départ au loin dans la clairière

IMG_0043.JPG

 

Le retour n’est plus qu’une longue perte de dénivelé. Il faut descendre au col de la Parade, en suivant le bon sentier, puis basculer versant Ouest avec lumineux étang d’Aygue Longue en point de mire. Nous avons 6h01 lorsque nous parvenons sur son rivage. Il fait si chaud à cet instant qu’une baignade s’impose pour se réhydrater. L’eau n’est même pas fraiche que cela en est choquant. C’est inquiétant de trouver de l’eau de lac à 20°C à plus de 2000 mètres d’altitude.

 

Etang d'Aygue Longue vu depuis la cime du pic de l'Homme
IMG_0044.JPG

 

L'étang n'est pas à sa côte maximale et l'été débute seulement
IMG_0046.JPG

 

Piscine géante juste rafraichissante

291920336_999915340700291_5338269469984694956_n.jpg
 

Séchage rapide sous un soleil ardent, et retour par le sentier balisé de jaune, qui longue le ruisseau de la vallée d’Orgeix. Fin de la journée à 17h05, pour 7h17 hors baignade. Une agréable journée en altitude dans un secteur qui propose une grande variété de randonnées, et personne à l’horizon. Je remettrai les pieds prochainement dans ce coin de Haute-Ariège, c’est certain.

 

Le saut d'Aygue Longue dans notre dos
IMG_0051.JPG

 

Fichier GPX à télécharger

 

Trace du jour :

Capture01_stitch.jpg

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 7h17 pour 14,4 km à 2 km/h

Dénivelé positif total : 1500 m – Autant en négatif

Point culminant : 2464m



20/07/2022
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 304 autres membres