Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pic de Noé et Pic d’Escobes par le col de l’Albe

25/07/2021 : Plat des Peyres – collada de Juclar – col de l’Albe (2539m) – Pic de Noé (2746m) – Pic d’Escobes (2779m) – col de l’Albe – Pic de la Pala de Sobre l’Estany (2626m) – étang de Fontargente – Plat des Peyres

 

Dominant la vallée de Siscar par son versant Est et le cirque de Juclar par le versant Ouest, le pic d’Escobes est un bastion rocheux imposant. Pourtant, c’est par le Nord que je décide de l’aborder, depuis le plat des Peyres en Ariège. Ce voyage dans l’Aston va permettre de visiter un ensemble lacustre de part et d’autre de la collada de Juclar. Départ à 7h35 sous un ciel bleu mais qui ne le restera pas longtemps. Le parking et ses abords sont occupés par des vaches agitées ; c’est déjà le début de l’aventure pour se faufiler au milieu du bétail sans se faire bousculer. Suivre le sentier en direction du refuge du Rulhe. Sous la cabane de Garsan, ne pas s’engager dans la pente mais rester dans l’axe du vallon en remontant le ruisseau de l’Estagnol.

 

Départ depuis le plat des Peyres

P1130034.JPG

 

Pic de Rulhe nimbé de brume
P1130035.JPG

 

Pic Nègre de Joclar, le sentier passe entre l'ombre et la lumière
P1130036.JPG

 

Le brouillard monte et vient m’attraper à 8h15. Mais pour l’instant aucune difficulté d’itinéraire puisqu’il y a un sentier. Le sentier visite un premier étang, puis l’étang de l’Estagnol, et il va s’élever fortement. D’un bond, c’est 200 mètres de dénivelé qui viennent d’être gagnés, et ce gain me met la tête hors du brouillard. On découvre ici l’étang de Joclar en forme de fourche.

 

Etang sans nom

P1130037.JPG

 

Estagnol vu en amont
P1130039.JPG

 

Estagnol vu en aval
P1130042.JPG

 

Etang de Joclar
P1130043.jpg

 

Gros plan sur la face ouest du pic d'Escobes et le Cylindre à sa droite
P1130047.JPG

 

Etang de Joclar et pic Nègre de Joclar
P1130048.JPG

 

Suivre les balises du GRT qui mènent au col franco-andorran de collada de Juclar. Suivre les balises sur la gauche presque de niveau jusqu’au col de l’Albe ; il est 9h53. Il aura fallu 2h18. Autre col frontalier mais ouvrant sur la vallée du Mourgouillou. Un vent d’Ouest extrêmement violent me plaque au sol. En ayant vu la face Ouest du pic d’Escobes, je me demande s’il est prudent d’aller s’aventurer dans cette paroi avec un tel vent. Je vais quand même me risquer un instant pour voir jusqu’où il est possible de grimper.

 

Tourner sur la gauche pour se rendre au col de l'Albe

P1130049.JPG

 

Les estanys de Juclar en Andorre
P1130050.JPG

 

Pic de la Pala de Sobre l’Estany et collada de Juclar
P1130051.JPG

 

Etang et pic de l'Albe
P1130052.JPG

 

Des cairns et une sente partent plein Sud depuis le col de l’Albe. Aucune difficulté pour trouver le point d’entrée dans la paroi donc. Le sentier s’élève doucement sur le versant ouest du pic, et le vent tombe avec lui. C’est le moment d’en profiter. Le sentier prend de la hauteur jusqu’à parvenir à une brèche. A gauche un bout de crête mène au pic Noè que je ne résiste pas d’aller visiter. Ce pic est totalement en France ; il appartient à un bout de crête menant au pic de l’Albe. Il est 10h38 [2h49]. Cela donne une idée plus précise de la suite de l’ascension du pic d’Escobes.

 

C'est par là !

P1130053.JPG

 

C'est plus impressionnant que difficile
P1130054.JPG

 

Versant sud du pic de Rulhe
P1130055.JPG

 

Cairn bien utile et bien visible du bas
P1130056.JPG

 

Sentier à isards
P1130057.JPG

 

Etang de l'Albe entre le Rulhe et l'Albe
P1130058_stitch.jpg

 

Autre cairn à viser tout en haut
P1130061.JPG

 

Cime du pic de Noè au bout de la crête
P1130062.JPG

 

Pic d'Escobes vu depuis le pic de Noè
P1130063.JPG

 

P1130066.JPG

 

Les estanys de JuclarP1130064.JPG

 
Pic de l'Able à gauche et pic de Nérassol à droite
P1130067.JPG

 

Haute vallée de Siscar

P1130068.JPG

 

Retour en arrière et passage en sentier en versant Est jusqu’au dernier bastion rocheux. Reprise de l’itinéraire final sur le fil de l’arête. C’est de l’escalade par endroit. Ce n’est pas long, mais il faut être attentif où l’on met les pieds, et assurer les prises des mains. Sommet atteint à 11h04, pour 3h12. Et comme par enchantement, il n’y a pas un souffle d’air. Pourtant le vent tape fort tout proche si l’on en croit le vol ascendant de plus de 30 vautours. Je profite longuement du panorama avant qu’un sympathique andorran, Xavi, arrive à son tour. Moi qui connaissais l’Escobes depuis la vallée du Siscar, j’ai à présent la vallée du Siscar à mes pieds. Ce sommet doit être pourvoyeur de nourriture à charognards, car les vautours ne nous quittent pas, parfois tout proches, attendant certainement le faux pas.

 

Première cheminée

P1130069.JPG

 

ça grimpe encore !
P1130070.JPG

 

Vue vers le Nord
P1130071.JPG

 

Vue vers l'est
P1130072.JPG

 

Vue vers le Sud

P1130074.JPG

 

Gros plan vers l'Est

P1130073.JPG

 

Vue vers l'Ouest

P1130079.JPG

 

Gros plan sur 2 sommets emblématiques d'Andorre

P1130078-001.JPG

 

Gros plan sur la lointaine Pique d'Estats

P1130077-001.JPG

 

Les rois des airs

P1130083.JPG

 
P1130085.JPG

 
P1130087.JPG

 

La mer de nuages persiste en FranceP1130086.JPG
 

Avec Xavi, nous convenons que l’escalade finale n’est pas praticable dans le sens de la descente, et nous trouvons un contournement en versant Est. Cela représente seulement 10 mètres d’évitement, mais 10 mètres indispensables pour retrouver sereinement le sentier. Le retour reste alors identique à la montée. L’Escobes se fait donc en aller/retour depuis le col de l’Albe. Je retrouve à nouveau le vent violent et froid d’Ouest. Chacun sa route à présent, lui vers Inclés, moi vers la collada de Juclar. Le col est dominé par un élégant pic. C’est le point culminant de la crête entre le port de Fontargente et la collada de Juclar. La carte IGN ne le nomme pas autrement que par sa côte 2626m, mais il porte le nom de pic de la Pala de Sobre l’Estany par son versant Andorran. J’évite la partie rocheuse la plus escarpée par un contournement par le sud, puis en retrouvant la crête herbeuse, le sommet se gagne facilement. Troisième cime du jour, il est 12h45, le temps du repas [4h19].

 

Pic d'Escobes et pic de Noé à gauche

P1130092.JPG

 

Gros plan

P1130093.JPG
 
P1130099.JPG 
P1130101.JPG

 

Versant Est descendant sur l'étang de Joclar
P1130088.JPG

 

Etang de Joclar et pic de RulheP1130091.JPG

 

Versant Ouest
P1130090.JPG

P1130094_stitch.jpg

 

Pierrier ouest
P1130098.JPG

 

La crête de Fontargente
P1130102.JPG
 
J’étudie longuement les diverses possibilités pour le retour. Je n’ai pas envie de descendre l’infâme pierrier du pic Nègre de Joclar tombant dans l’étang de Joclar, pas plus que celui plus à l’ouest allant vers Fontargente. Un topo disait que la crête de Fontargente depuis le col éponyme ne présente aucune difficulté supérieure à du II. C’est donc mon choix. Je me remets en mouvement à 13h38. Si les premiers mètres la crête passent sur le fil, je vais rester stoppé par une dalle totalement verticale de 4 mètres de haut. Je ne vois aucune possibilité de la descendre sans corde, d’autant qu’une nouvelle pointe au bout d’une brèche. Demi-tour et descente pleine pente dans le pierrier ouest. Ce n’est pas confortable, mais ça passe partout, pour peu que l’on choisisse les blocs stables. Dans ce chaos innommable, l’équilibre est précaire, l’attention est de mise.

 

Pierrier vers les étangs de Fontargente P1130103.JPG

 P1130104.JPG

 

Viser au mieux vers l’ouest le sentier venant du port de Fontargente. Ensuite suivre le sentier et rentrer par l’itinéraire du Malpas. La boucle se ferme au niveau de la seule passerelle du vallon. Le parking n’est plus très loin et les vaches bien plus calmes à cette heure de la journée. Final de la rando à 16h04 pour un temps total de 6h45. Ne pas se fier au dénivelé relativement faible, c’est une randonnée difficile sur terrain agressif et usant. Parcours à réserver aux montagnards avertis. Même s’il y a de nombreux étangs, je n’ai pas trouvé la moindre source, donc prévoir de l’eau en quantité ou un système de filtration si l’on veut boire celle des étangs.

 

Les deux passages infranchissables sans corde à la descente

P1130105.JPG

 

De la pierre, encore de la pierre
P1130106.JPG

 

D'où je viens
P1130107.JPG

 

Où je vais
P1130108.JPG

 

Etang de Fontargente
P1130110_stitch.jpg

 

Etang et port de Fontargente
P1130112.JPG

 

En bonus un aigle faisant du vol stationnaire au dessus du parking
P1130117.JPG

 
P1130119.JPG

 

Trace du jour :

Carte_Escobes.jpg

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 6h45 pour 17,7 km à 2,6 km/h

Dénivelé positif total : 1350 m – Autant en négatif

Point culminant : 2779m



26/07/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres