Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Roc Blanc le seigneur du Donezan

27/08/2011 : refuge forestier du Laurenti – Etang du Laurenti – col de Laurenti – Roc Blanc (2543m) – Aller/retour

 

C'est par une matinée fraiche que nous allons effectuer 2 groupes pour randonner dans ce bout d'Ariège si enchanteur. Florent trop jeune pour les sommets va effectuer la montée avec sa maman jusqu'à l'étang du Laurenti.

Quentin et moi même allons découvrir le Roc Blanc pour la première fois.

 

Les nuages accrochent les sommets et nous allons marcher dans l'inconnu.

L'étang du Laurenti se dévoile à nous aprés 43min d'une montée soutenue.

 

Il faut longer le lac par la droite en arrivant au déversoir. Aprés un passage un peu délicat dans de gros éboulis (méfiance aux chevilles fragiles), la pente s'élève enfin. Le sentier surplombe le torrent du Laurenti que l'on peut voir en contre bas sur notre gauche. Cette prise de hauteur nous offre la première vue de haut de l'étang.

 

La pente ne faiblit pas et Quentin commence à peiner un peu. Heureusement nos pas sont accompagnés par les sifflets de marmottes toutes proches. Un premier collet à 2200m nous attend pour souffler enfin.

 

Nous débouchons au collet où le vent souffle bien fort. De là on surplombe un laquet à sec à ce moment de l'année. Nous pouvons voir au loin, au dessus du laquet, le col de Laurenti, notre destination. Le chemin va monter sur la gauche, d'abord dans la pelouse en longeant les éboulis puis traverser le pierrier pour sortir au col.

 

Le vent ne nous quitte pas et la fatigue commence à peser sur Quentin. Les marmottes de moins en moins farouches nous observent dans notre montée pénible. C'est un cadeau quelles nous font de se laisser observer de si prêt.

 

2 Marmottes en tenues de camouflage.

 

Nous poursuivons la montée sur une sente assez bien marquée droit vers le col du Laurenti. Sitôt le col franchi, le vent redouble et nous rappelle que nous sommes bien en haute montagne. Ce col est aussi une entrée dans la réserve nationale d'Orlu.

 

A l'arrivée au col suivre le chemin qui monte franchement à droite. Par de-là le col on peut voir les deux étangs de Baxouillade. Le froid associé au vent glacial a déposé du givre sur les touffes de gispet. Il fait seulement 8°C quand nous atteignons enfin le sommet.

Le sommet est un amas de pierre qui ne peut accueillir que peu de randonneurs. Le brouillard trop dense nous privera du point de vue sur les sommets voisins que sont le Baxouillade, Pic de La Tribune, La Dent d'Orlu et le Pic de la Camisette.

 

Sommet du Roc Blanc (2543m)

 

Après un repas pris à l'abri quelques mètres sous le sommet, dans une grotte improvisée, nous sommes redescendus par le même itinéraire, croisant au passage des groupes peu chaudement vétus partis eux aussi à l'assaut du Roc Blanc.

 

Vue de l'étang à quelques mètres du sommet.

 

Aprés une descente moins éprouvante que la montée, effectuée en 1h05, nous retrouvons avec grand plaisir le reste la famille qui a pris son repas les pieds dans l'eau, à l'ombre des pins à crochets.

 

Le Roc Blanc enfin visible depuis les berges de l'étang.

 

Le déversoir de l'étang sur le chemin du retour.

 

Autre façon de se rendre au Roc Blanc



09/09/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres