Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Rando dans les Pyrénées en toute simplicité

Pic Nègre d’Envalira face Ouest – couloir de l’Eclair Invisible (AD sup)

08/02/2020 : Grau Roig – couloir de l’Eclair Invisible – Pic Nègre (2821m) – Pic Nègre d’Envalira (2827m) – retour

 

Il y a seulement dix jours, je me hissais au sommet du Bony d’Envalira, permettant d’avoir une perspective intéressante sur les proches sommets. Lorsque mon regard se porta sur cette face sombre Ouest du pic Nègre d’Envalira, mon attention se fixa instantanément sur un couloir à la forme singulière. Je le scrute, il a tout pour me plaire. Pas de doute, c’est un coup de foudre. Je dois en savoir plus sur lui. Je ne trouve aucune littérature sur ce couloir, alors il n’y a plus qu’à aller lui rendre visite.

Pour cette découverte, Yannick et Joel vont se joindre à moi. Nous quittons la station de Grau Roig à 8h15. Il faut remonter la première piste de la station sur la gauche en direction de la crête d’Envalira. A 2400 mètres, au niveau d’un petit plan d’eau, prendre plein Sud pour venir buter au pied de la paroi Ouest du pic Nègre d’Envalira. Il est 9h51, l’approche aura demandé 1h25.

 

Le sommet où nous allons

P1110165.JPG

 

Les deux sommets du Pic Nègre d'Envalira

P1110166.JPG

 

Le Bony d'Envalira
P1110167.JPG

 

Cirque des Pessons

P1110169.JPG

 

Le temps de fixer les raquettes sur le sac et chausser les crampons, et nous nous engageons sur le cône de déjection à 10h15. Alors que je pensais que l’entrée du couloir était évidente, je vais commettre une erreur. En réalité, le couloir est totalement invisible là où nous nous trouvons. Nous manquons de recul pour apprécier les subtilités de la paroi. Nous nous laissons aspirer par la grande langue de neige de gauche, alors qu’il fallait suivre l’axe principal entre les deux sommets du Pic Nègre. Sans le savoir, cette erreur va nous coûter 2 heures, mais nous donner l’occasion de travailler à trois dans un terrain mixte.

 

Pour nous c'est droit devant

P1110171.JPG

 

A droite le point bas, le couloir du retour
P1110173.JPG

 

Il faut rester dans l'axe principal
P1110174.JPG

 

Nous venons à cet instant de nous tromper, rupture de neige en pleine pente
P1110175.JPG

 

L'inclinaison est plaisante
P1110176.JPG

 

Nous venons buter sur plusieurs passages en rochers. Le plus à droite ne passe pas, nous choisissons le second de droite un peu plus haut. Nous entrons dans un goulet improtégeable. Yannick fait le pas en premier et va se vacher. Joel enchaine à son tour, je n’aurai qu’à faire de même. A présent nous nous encordons pour passer une taillante. Joel passe en tête, je ferme la cordée.

 

Nous passerons par la langue de neige de droite la plus haute

P1110177.JPG

 

Début du mixte, il faut aller au bout de la fissure
P1110178.JPG

 

Nous basculons sur l’autre versant de la taillante sur un terrain mixte où chaque pierre peut se détacher de la muraille. La principale difficulté est de pouvoir protéger dans ce terrain instable. Joel ouvre toujours en tête. Nous avançons pratiquement de niveau tout sur le rocher, sur 2 longueurs de 30 mètres, jusqu’à pouvoir basculer cette fois dans le couloir de l’Eclair Invisible. Nous étions trop à sa gauche. Cette variante aura demandé pratiquement deux heures, car évoluer à 3 sur une corde n’est pas l’exercice que l’on maitrise le mieux. Ce fut fait dans le calme et la réflexion. Cette fois la neige est béton, nous allons enfin pouvoir enchainer. L’alpinisme est un sport particulier, où l’on n’a rien d’autre à gagner que l’estime de soi. C’est peut-être pour cela que cette discipline est tellement incomprise, mais a gardé ses lettres de noblesse sans la corruption du dieu argent. Les montagnes restent les seuls témoins muets de nos succès, nos renoncements, ou nos égarements.

 

Nous passerons sur la dalle de droite pour rejoindre le haut de la fissure - Yannick est assis sur la taillante

P1110179.JPG

 

Yannick dans L2 - "Notre couloir" se trouve 20 mètres plus bas à droite
P1110180.JPG

 

Haut du couloir où il aurait fallu être
P1110181.JPG

 

Joel a fait la jonction entre la variante et l'Eclair Invisible
P1110182.JPG

 

Il y a un court passage en mixte défendant une plateforme, mais rien de comparable à ce que l’on vient de traverser. Nous nous hissons sur cette surprenante plate forme, et l’on peut dès lors avancer en corde tendue ou sans corde. Nous préférons rester libres, l’expérience de chacun de nous permettant cela. Le final est bien vertical mais toujours sur une neige béton. La sortie est directe sur le sommet, un pur régal. Nous parvenons au sommet à 12h57 pour 4h06. Quelle joie ! .

 

Yannick dans le mixte de l'Eclair

P1110183.JPG

 

La plate forme à mi couloir
P1110184.JPG

 

Droit devant dans le second tiers !

P1110187.JPG

 

Le mur final
P1110188.JPG

 

Yannick dans le mur final
P1110189.JPG

 

Joel proche de la sortie
P1110190.JPG

 

Nous y sommes !

P1110191.JPG

 
P1110194.JPG

 

La sortie du couloir vue du sommet
P1110200.JPG

 

Vue vers le Sud/Ouest

P1110198.JPG

 

Vue vers l'Est
P1110199.JPG

 

L'arête Nord/Sud menant au pic Blanc d'Envalira

P1110196.JPG

 

Nous prenons bien le temps de profiter de la vue. C’est le moment d’analyser notre égarement et la façon dont nous l’avons géré. Petite information à ne jamais oublier : le rocher est pourri. A 13h22, nous poursuivons l’ascension vers la seconde cime voisine, plus haute, que nous atteignons à 13h34 [4h18]. Le reste s’enchaine rapidement. Il faut dire que le repas nous attend dans la voiture au parking.

 

En rouge la variante, en bleu le couloir de l'Eclair Invisible

P1110205.JPG

 

Gros plan sur la face gravieP1110202.JPG

 

Sommet du Pic Négre

P1110212.JPG

 

Vue vers l'Ouest

P1110185.JPG

 

Gros plan sur le pic de Coma Pedrosa que nous grimperons dans 24 heures
P1110186.JPG

 

Le retour s’effectue par le premier couloir de droite sur la crête, bien large. La neige est parfaite, permettant de descendre rapidement et sans effort. La suite n’est qu’un retour en raquettes sur la station de ski. Nous finissons cette longue matinée à 15h04, pour 5h25. Il fait faim, il était temps. Nous venons de découvrir un couloir parmi les nombreux du secteur. Il est évident que ce ne peut pas être une première, mais nous serons néanmoins les premiers à rédiger un peu de littérature sur lui.

 

La cime 2827m du Pic Nègre d'Envalira

P1110214.JPG

 

Le couloir de descente d'où l'on peut voir le point de départ
P1110216.JPG

 

Les premiers mètres sont vraiment inclinés
P1110217.JPG

 

La suite est plus "traditionnelle"
P1110218.JPG

 

En rouge la variante, en bleu le couloir de l'Eclair Invisible

P1110220.JPG

 

Départ du couloir de l'Eclair Invisible
P1110221.JPG

 

Trace du jour :


Visorando

 

Les chiffres de la journée :

Temps de marche total 5h25 pour 7,7 km

Dénivelé positif total : 730m – Autant en négatif

Point culminant : 2827m



11/02/2020
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 189 autres membres